HOMOSEXUALITE RIME AVEC PRISON AU SENEGAL.

 

Cinq (5) des homosexuels dont les photos ont été publiées dans le dernier numéro du magazine people « Icône » ont été interpellés ce samedi soir par le Division des investigations criminelle (Dic) à Dakar.

Le « marié » – un sénégalais – fait partie des homosexuels en garde-à-vue à la Dic, alors que l’ »épouse » -un ghanaéen- serait pour l’instant introuvable, d’après nos sources.

Les homosexuels interpellés risquent d’être déférés au parquet, car cette pratique est interdite et punie par la loi sénégalaise, indiquent nos sources.

Pour sa part, le directeur de publication du magazine « Icône », Mansour Dieng, qui a reçu des menaces de mort par la suite, a été lui aussi entendu ce même samedi durant cinq heures par les limiers de la Dic sur procès-verbal. « La Dic cherchait à savoir comment il a obtenu les informations et les photos sur cette affaire », fait savoir nos informateurs.

Le patron du magazine de la jet-set dakaroise, a confié à nettali.com avoir reçu des menaces qui seraient consécutives à la publication d’un dossier consacré à la pratique de l’homosexualité au Sénégal. L’article est illustré avec des photos sur un mariage homosexuel organisé à Petit Mbao à quelque 20 kilomètres de Dakar.

Dans sa publication, M. Dieng dénonce la montée en puissance de la pratique homosexuelle au Sénégal. Il a justifié l’article par le fait que certains lecteurs ont reproché au journal de faire du bidonnage pour vendre en annonçant dans le numéro 20 du magazine paru au mois de mai 2007, le mariage d’homosexuel célébré à Dakar (Petit Mbao).

« Certains esprits mesquins n’ont pas hésité à avancer que le mariage de « goordjiguènes », que nous avons relaté dans notre édition N° 20, était inventé de toutes pièces », peut-on lire de la plûme de Mansour Dieng.

Et d’ajouter : « pour toucher du doigt ce fléau, afin de mieux le combattre et apporter en même temps un cinglant démenti à nos contempteurs et dénégateurs, nous consacrons au phénomène « Goordjiguène », un dossier spécial avec photos à l’appui dans ce présent numéro ».

Mais, ce sont les photos qui illustrent l’article qui, de l’avis de Mansour Dieng ont irrité les homosexuels sénégalais. Certains s’étant reconnus dans les images qui accompagnent l’article.

On peut voir dans l’article en question les photos du couple homosexuel se mariant dans un restaurant discret situé à Petit Mbao. Tout y est. Passage de la bague de mariage, photos de jeunes sénégalais en tenues d’hôtesses, prises de photos de famille, avec d’autres couples d’homosexuels, champagne et accolades.

Le dossier dénonce aussi la banalisation du phénomène et analyse le phénomène à la lumière du Code de la Famille. Il y est également question des motivations pécuniaires qui poussent certains sénégalais à flirter avec l’homosexualité.

Cette affaire est partie pour connaître des développements judiciaires à l’instar de  » Guddi Town » qui a passionné les sénégalais pendant des semaines.

Source : NETTALI.

 

SARKOZY, C’EST PAR « INTERÊT QUE JE LAI CHOISI » DIT RAMA YADE.

Une drôle d’interview de la Ministre.

En toute sincérité et sans langue de bois, elle déclare avoir choisi l’actuel président de la République, simplement par intérêt.

Lire la suite >>>