HISTOIRE DU SMS: ET SI SARKOZY MENTAIT ?

Il est possible que le journaliste du NouvelObs, mente. Il est aussi possible que le président de la République, Nicolas Sarkozy, mente à son tour. Pas besoin d’écrire mille scénarii. La probabilité d’aboutir dans cette affaire « alcôvico-étatique », relève de la fiction.

Le journaliste qui affirme que sa source est fiable semble être sûr de lui. D’un autre côté, voir un président qui n’arrive pas à retenir ses nerfs commence finalement à faire mourir de rire. D’entendre Jean-François Copé demander aux journalistes de laisser le président ou encore de voir Rama Yade parler des charognards, on se demande bien qui s’est fait charogne.

On peut comprendre le président qui, à peine marié, se retrouve dans une situation difficile avec sa nouvelle femme. Cette plainte ne cache-t-elle pas finalement la main de Carla Bruni qui demande à son nouveau mari de prouver qu’il n’a jamais envoyé ce SMS ? Sarkozy n’est-il pas finalement contraint de le faire tout en calmant le jeu en coulisse ?

Cette affaire n’aboutira pas. Monsieur SMS est très souvent complice de ses propres turpitudes. Sans aller vite en besogne, le président semble tellement mal à l’aise dans cette histoire de SMS qu’il a envie de laver son honneur perdu depuis belle lurette.

Faux et usage de faux ? Incongruité et usage de voltige plutôt. Pourra-t-il s’en sortir en poursuivant tout homme qui parle de lui en mal ? Le président semble oublier qu’il va encore essuyer, quolibets et humiliations tant qu’il se comportera comme un gamin immature, enfermé dans un magasin de jouets.

PARALLAX

Publicités