DAVID MARTINON ET LES MARIONNETTISTES DE L’ELYSEE :NICOLAS SARKOZY ET CLAUDE GUEANT.

Le billet que je voulais écrire ce matin a été rédigé par mon frère et ami, Allain Jules, dont la promptitude encore une fois, m’a balayé. Son texte sur Nicolas Sarkozy le pompier pyromane de l’antisémitisme est simplement fabuleux. Je voulais titrer mon texte: Nicolas Sarkozy, le marionnettiste de la Shoah. Qu’à cela ne tienne, je vais m’entretenir avec vous de David Martinon, dont les jours semble être comptés à l’Elysée.
Il aurait remis sa démission, refusée par…Claude Guéant, et non le père de la Nation mais, le jeune homme n’en démord pas. En « refusant » de faire son point de presse relatif à l’agenda présidentiel, les autorités élyséennes se sont précipitées pour dire qu’il lui a été demandé de ne pas le faire. Le choix de Fromenti, surréaliste, prouve bien que, quelque soit l’homme de droite ( extrême, centre ou traditionnelle) bien classé dans les sondages, Nicolas Sarkozy, lui apportera son soutien. On connaît l’affaire du très homophobe umpéciste, Christian Vanneste, dont l’absolution est un signe fort, envoyé à la France.
Parti en catastrophe faire un tour en Afrique du Nord, il aurait eu pendant des heures au téléphone, l’ex première dame, Cécilia Ciganer Albaniz, qui lui aurait conseillé d’abandonner tous ses postes car, cette humiliation supplémentaire, après l’insulte sarkozyste de « con », était une de trop. Aura-t-il la chance d’être recasé ailleurs comme ambassadeur par exemple ? C’est plus ou moins sûr. L’homme semble-t-il, rejoindra le privé. Certains parlent déjà d’un cabinet suisse œuvrant pour l’événementiel.
Si d’aventure, l’homme qui a vécu un véritable drame avec son éviction honteuse à Neuilly s’en va, avec tous les secrets engrangés depuis la Place Beauvau, il n’a pas de soucis à se faire. Les révélations croustillantes qui accompagneront son livre feront son bonheur, et celui des éditeurs. Miam !
PARALLAX.