ENFIN UNE JOURNEE SANS NICOLAS SARKOZY OU CARLA BRUNI-SARKOZY.

C’est le 21 février. Ma première pensée va tout droit vers mon frangin dont c’est l’anniversaire aujourd’hui. Frérot, je te passe un coup de fil dans la journée et vais te faire probablement, une petite surprise en déboulant chez toi malgré mon emploi du temps overbooké.J’entends encore les cris d’orfraie, les jérémiades, les vierges effarouchées se donner en spectacle en parcourant les forums et m’accusant de tous les maux de la terre. Gratifiant. Or, mes mots ne sont pas des balles, encore moins des rafales ni des actes. Je sais, je suis un mangeur d’enfants mais, loin d’un Dutroux le Belge, n’est-ce pas ?

Plus que quelques jours pour ma première République des blogs, avec King, Parallax et Zazaza qui n’est pas très sûre d’y participer. Ces trois noms, c’est moi en somme, comme Alex Sulzer m’a affirmé hier, un peu à l’origine de la fermeture des blogs amis sur la plate forme de 20minutes.fr.

Plus que huit jours avant la fin du mois et le classement Wikio qui rend certains fous. Je plains les « zinfluents » sollicités, flattés, encensés par des faux culs qui lors des rencontres disent du mal d’eux et via Twitter leur font des promesses pour être gratifiés d’un lien qui changera la donne. J’observerai attentivement ce petit manège ridicule. Non, maître Eolas, je ne vais pas t’allumer.

J’ai découvert hier que j’ai été cité 3000 fois dans les blogs. Le Café des blogs de Julien Toledano n’a jamais fait autant parler de lui. Tant mieux. J’ai passé un moment très sympathique en effet en compagnie de ces gens que je lis. J’ai fait mon méa-culpa chez Laurent (Embruns) et mes adversaires ont été tellement bouleversés qu’ils ne savent plus à quels saints se vouer car, leurs desseins inavoués de faire de moi le démon à tourné court, au chaos même.

Hier, j’ai appris que j’étais aussi INFLUENCEUR via ce blog qui affirme qu’avant j’étais un gentil mec. De plus en plus funky fresh. Maintenant, je suis très « mééééchaaaant » sans doute. Pourtant, je n’ai jamais appelé au meurtre d’un tiers. Le contraire pourtant s’est vu, ici ou là.

Source: AJM

PARODIE DE JUSTICE CONTRE UN INSPECTEUR DU TRAVAIL.

Le Canard Enchaîné, toujours prompt à dénoncer les travers de la société française a publié hier, l’article ci-dessus. C’est l’incroyable affaire de l’inspecteur du travail, Bernard Antsett. Je vous laisse son récit intégral, après une parodie de procès dont il a été victime. (AJM)
Bonjour à tous,
A la demande de Bernard ANSTETT, je vous adresse ses conclusions en défense qu’il n’a pas pu présenter compte tenu que la juge l’a interrompu rapidement.
A tous les amis ou collègues qui suivent mon « affaire »

L’audience du 5 février au TC de Briey s’est mal passée (enfin…. mal,peut-être pas pour moi). Un incident d’audience m’a opposé à la présidente du Tribunal, hostile visiblement dés le début, quand elle m’a coupé la parole dés le début de ma plaidoirie.
Je lui ai fait remarquer que, si j’étais avocat, elle ne m’aurait pas interrompu. Réponse: »justement,vous n’êtes pas avocat ! »
Déjà plusieurs mini-incidents avaient marqué l’audience;manifestement,elle ne voulait pas évoquer le fond (les raisons de ma réaction) et partageait la qualification d’outrage.
J’ai quitté la barre en disant : » je constate que ma condamnation a été décidée d’avance. Je n’ai donc plus rien à faire ici ».
La salle,qui était « bourrée » du fait de la présence d’amis et de très nombreux syndicalistes, a applaudi et a conspué le tribunal. « c’est honteux. « c’est scandaleux » .
La présidente a fait évacuer la salle. Jugement mis en délibéré le 4 mars. La Procureur a requis 2 mois de prison avec sursis et 300 euros d’amende.

FR 3 Lorraine a rendu compte de l’affaire par 2 reportages.
-mardi 5 midi (avant audience)
-mardi 5 19/20 (après audience)
Indépendamment de la condamnation à venir (je ne me fais aucune illusion), je ne compte pas en rester là. On a franchi un degré dans cette affaire. De procès, on est passé à la mise en cause des règles fondamentales de la démocratie: un procès équitable.

Cordialement.

Contact de son épouse: jitho@hotmail.fr ; marie-jo.beauge@wanadoo.fr

VITE UN TRAITEMENT DE CHEVAL POUR SARKOZY.

Actuellement en France, le traitement médicamenteux de référence pour l’hyperactivité est la Ritaline ou méthylphénidate. Le méthylphénidate est un stimulant du système nerveux central. Il augmenterait la concentration des monoamines dans la fente synaptique. Il agit alors sur l’humeur : la ritaline améliore l’attention et les performances intellectuelles des enfants hyperactifs.
La Ritaline est un médicament administré chez les enfants de plus de 6 ans. Sa prescription est réservée aux spécialistes et/ou services spécialisée en neurologie, psychiatrie et pédiatrie. Il est inscrit sur la liste des stupéfiants et répond donc à la règle des 28 jours à savoir que la prescription dure au maximum 28 jours. Il existe d’autres traitements. Aux Etats-Unis, en plus de la Ritaline, on trouve par exemple la dextroamphétamine et la pémoline (Cylert). »Il faut ajouter que, s’il ne résiste pas à sa chute dans les sondages, il aura besoin, impérativement, d’un véritable psychiatre qui devra lui prescrire ce qui suit:
– Neuroleptique

– Anxiolytique

– Benzodiazépine

PARALLAX.