SHOAH: ARRETEZ DE REVEILLER LES MORTS !

Pas besoin de parler de ceux qui profanent les sépultures des morts, dans un but essentiellement lucratif, d’autres dans une vision politique inavouée et enfin ceux qui l’utilisent pour détruire les autres. Je veux dire à toutes ces femmes et à tous ces hommes dont l’exploitation grossière de la mémoire les met en difficulté de réagir.

Il est de plus en plus insupportable de voir des gens qui se lâchent désormais contre la communauté juive, elle qui n’est pas à l’origine de l’expérimentation mémorielle d’un prestidigitateur  ou d’un organisme dit représentatif, et qui ne concentre que des pompiers pyromanes de l’antisémitisme.   

                                                                                                                                                                                         

Il n’y a pas de surprise quand on voit des affabulateurs un peu partout. Faut-il les énumérer ? Ce n’est pas avec les mythomanes qui fleurissent un peu partout en France que ça manque. Elevés dans la martyrologie ambiante érigé en paradigme hypocrite et mensonger, le risque de l’effet boomerang se précise. Le dernier cas de la Belge, Misha Dafonseca, aka  Monique De Wael qui est passée aux aveux complets, semble avoirsonné le glas de la fin d’une escroquerie qui a un peu trop durée.

Je disais donc qu’il faut que ceux des Juifs qui se sentent blessés par leurs pyromanes pompiers et leurs affabulateurs, sortent enfin de leur reserve. Un cas qui a notamment « emmerdé » la blogosphère, concerne l’inennarable Sylvie Noachovitch. Elle s’en prend à deux blogueurs, Luc Mandret et Florian qui pourtant, se sont appuyés sur un article de……Claude Askolovitch. Communautarisme ? Cherchez l’erreur !

 PARALLAX.