TUER BARACK OBAMA A TOUT PRIX ?

Democratic presidential hopeful Barack Obama  seen here during a campaign stop Tuesday in Fairless Hills, Pa.  has won the Mississippi Democratic primary, according to the Associated Press.

Barack Obama/crédits photo/AP

L’homme à abattre à tout prix est beau, jeune et Métis. Ils disent qu’il est Noir, une très belle façon de renier le sang blanc à partir du moment où, il se mêle avec celui d’un Noir. George W. Bush avait prévenu Obama lors de son installation comme sénateur, qu’il sera attaqué pour la couleur de sa peau, pas seulement par mon camp, avait-il insisté, mais aussi par le tien. Obama avait répondu, « merci pour le conseil ».

Le clan Clinton et Monsieur Rezco

C’est l’équation à mille inconnues que se livrent les conseillers toxiques de l’ex first lady massacrée encore hier lors des primaires du Mississipi. Désormais, Barack Obama mène de 122 délégués et Hillary lui demande d’être son numéro 2.

Geraldine Ferraro

Et vlan, la nouvelle formule est enfin trouvée !

Après avoir tenté de criminalisé le jeune sénateur de l’Illinois avec une affaire tarabiscotée relevant des erreurs d’un homme, le très fréquentable Rezko, la piste a été abandonné parce que le dit monsieur était aussi l’ami des Clinton.

Hier, une conseillère et financière d’Hillary Clinton, Geraldine Ferraro, n’a pas hésité à faire cette déclaration de caniveau: « Si Obama était un homme blanc, il ne serait pas là où il est maintenant (..), il se trouve qu’il a beaucoup de chance d’être qui il est »: Jouer la carte raciale à fond, pour mobiliser les Blancs et monter les uns contre les autres.

Les médias s’emballent. Sachant qu’il y a aux Etats-Unis une majorité de Blancs, latinos inclus, il faut jouer la carte à fond, sachant quand même que Barack Obama a gagné dans le caucus de l’Iowa , un État à 95% de Blancs. Aujourd’hui donc, cette presse de m*** veut faire croire que le vote noir du Mississipi s’est mobilisé en faveur du sénateur Obama.

N’est-ce pas insidieux ? Faire mobiliser le vote Blanc en faveur de Clinton qui est passée d’ailleurs à toutes les couleurs pour faire croire qu’elle était honnête. La condescendance perpétuelle du Blanc vis à vis du Noir ressort. « Quand vous êtes Noir, vous avez beau être compétent, vos subalternes Blancs croient toujours qu’ils vous dépassent. C’est comme ça », comme l’avait dit un penseur.

Puisse l’Amérique nous donner une bonne leçon avec Obama.

PARALLAX.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :