BILL CLINTON ADORE L’EX PASTEUR DE BARACK OBAMA.

Photo of Rev. Jeremiah A. Wright Jr.

Rev. Jeremiah A. Wright Jr.

En voulant trop en faire, le clan Hillary Clinton, est entrain de laminer la candidature démocrate à l’élection présidentielle de novembre prochain. Ce sont les républicains de John McCain, ce grabataire et sanguinaire aussi con que Bush qui sont contents.

Peut-on attribuer les paroles d’un homme à un autre ? Non. En mettant en avant la prose morbide du pasteur Africain-américain, Jeremiah Wright, simplement pour discréditer le jeune sénateur de l’Illinois, le clan Clinton et les racistes de tous bords, croyaient atteindre le graal sans doute.
Au lieu de calmer le jeu, l’ex first lady, avec la mauvaise foi qui la caractérise, a cru bon de laisser faire, croyant que ça devait passer par une campagne au ras des pâquerettes, pour qu’elle gagne. Son calcul, malgré les derniers sondages qui lui sont favorables, ne sera pas une partie de plaisir.

Barack Obama

Aujourd’hui donc, coup de théâtre. Le New York Times a publié la photo de Bill Clinton, en compagnie du révérend Jeremiah Wright à la Maison Blanche, ICI. Le courroux de la sénatrice de New York, Hillary Clinton, ne s’est pas fait attendre.
PARALLAX.
Publicités

Cecilia s’est remarié ce matin !

Avec la promptitude de l’homme de l’Elysée à faire semblant d’être heureux avec sa nouvelle conquête, il y a de gros risques pour qu’il n’arrive pas à faire son deuil avec le remariage de son ex…

Cécilia Ciganer-Albéniz a donc convolé en troisième noce, ICI, avec le publicitaire Richards Attias, ce matin à Greenwich dans le Connecticut.

PARALLAX.

LE BLUES D’HILLARY CLINTON.

L’ex première dame américaine, Hillary Clinton, n’est plus à la fête. Après l’imbroglio des primaires dans les états du Michigan et de Floride et la précipitation de ses supporters dans ces régions, sa tâche devient de plus en plus ardue.

Bill richardson.jpg

Hier, elle a fait le forcing pour que de nouvelles primaires aient lieu dans ces régions. Or, alors que ces deux états doivent envoyer à la convention du parti de l’âne 336 délégués, ils avaient simplement violé les règles des primaires en avançant, sans l’accord du parti démocrate, des élections alors que seul Hillary Clinton s’y présentait. Scrutin logiquement mis à la trappe.


L’un de ses fervents supporters, le gouverneur du Michigan, la démocrate Jennifer Granholm, a juré de trouver des moyens, même détournés, pour trouver une solution. Elle craint que les Instances dirigeantes refusent une nouvelle fois d’agir or, dans le contexte actuel, les divisions internes sont très nombreuses.

Coup dur supplémentaire pour la sénatrice de New York, Bill Richardson (photo), gouverneur démocrate du Nouveau Mexique, homme très influent dans la communauté hispanique, a décidé d’apporter son soutien à Barack Obama. Après que les deux postulants qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour qu’il rallie l’un ou l’autre camp, c’est finalement le candidat du rassemblement qui l’emporte.

En avril ne te découvre pas d’un fil dit le dicton mais, Barack Obama risque bien de déshabiller l’ex first lady en avril prochain.

PARALLAX.