BARACK OBAMA, DEVANT HILLARY CLINTON ET J. McCAIN.

Etats-Unis

Barack Obama veut stimuler l’économie avec 30 milliards de dollars

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine promet également de réguler les marchés financiers.

Le prétendant démocrate à la Maison Blanche, Barack Obama, durcit le ton face à sa rivale Hillary Clinton. Affirmant que l’économie américaine « est en récession », il a réclamé ce jeudi un plan de relance d’une trentaine de milliards de dollars pour faire face notamment à la crise du crédit immobilier. Le candidat noir souhaite venir en aide aux ménages qui ne peuvent rembourser leur crédit, ceux qui ont perdu leur maison ou encore aux Américains qui n’ont plus d’assurance chômage.

Hillary Clinton avait, la semaine dernière, avancé l’idée d’un fonds de refinancement d’un montant également de 30 milliards de dollars pour venir en aide aux ménages surendettés par la crise du crédit immobilier. Quelque 4 millions d’Américains seraient dans cette situation. Bref, la surenchère est de mise alors que s’approche l’échéance de la convention démocrate qui désignera le candidat à l’élection présidentielle.

Barack Obama suggère même un nouveau cadre de régulations pour l’économie de marché, accusant Wall Street d’avoir manipulé les marchés pour obtenir des profits immédiats au mépris de la croissance durable. « Notre économie de marché libre n’a jamais été censée être un permis de prendre tout ce que vous pouvez, de toutes les façons que vous le pouvez », a déclaré le candidat noir.

Et de préciser que « le gouvernement a un rôle à jouer pour faire progresser notre prospérité commune: en fournissant des conditions macroéconomiques et financières stables pour la croissance durable, en exigeant la transparence, et en garantissant une concurrence équitable ». Selon Obama, « le marché biaisé crée des bulles au lieu d’une croissance stable et durable ».

Un sondage publié ce jeudi par Wall Street Journal indique que Hillary Clinton recueille davantage d’opinions négatives que d’opinions positives auprès des électeurs américains, y compris parmi les femmes qui forment la base de son électorat. Son rival Barack Obama s’en sort mieux.

Dans l’hypothèse d’un duel avec le républicain John McCain en novembre, il battrait son adversaire d’une courte tête (44% contre 42%). En cas de duel Clinton/McCain, le républicain l’emporterait par 46% contre 44%.

latribune.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :