ANGELA MERKEL: SON DECOLETTE QUI REND FOUS LES ALLEMANDS.

Reuters

Quels nichons !

Publicités

B. OBAMA: LES TROIS PHRASES QUI FONT POLEMIQUE.

« Vous allez dans ces petites villes de Pennsylvanie, ou dans ces petites villes du Midwest, les emplois y ont disparu depuis plus de 25 ans et n’ont pas été remplacés. Ils ont été abandonnés par l’administration Clinton, ils ont été abandonnés par l’administration Bush et chaque administration successive leur a promis de relancer ces communautés mais rien ne s’est produit. Il n’est pas surprenant dès lors qu’ils soient devenus amers, qu’ils s’accrochent à leurs fusils ou à leur religion ou à l’antipathie contre ceux qui ne leur ressemblent pas ou à des sentiments anti-immigrants ou anti-accords commerciaux pour expliquer leur frustation ».

Pour ces trois phrases, Barack Obama fait polémique. Il faut rebondir sur tout pour chercher à l’enterrer. On ne pardonne rien aux « Noirs » semble-t-il.

C’est assez marrant de voir le déchaînement médiatique sur cette supposée bourde de Barack.

Hillary Clinton réagit. Le grabataire McCain aussi. Les racistes de tous bords évidemment.

Hélas, même dans la ville du père d’Hillary Clinton, le journal local a apporté son soutien au jeune sénateur, malgré l’opposition du Maire de la ville, proche de la sénatrice de New-York…

Un couac de Barack Obama que veulent exploiter ses opposants ? C’est encore un échec cuisant.

Les sondages lui donnent toujours une avance considérable, face à HILLARY ET FACE A McCAIN SI JAMAIS, IL OBTIENT L’INVESTITURE DEMOCRATE. ON PEUT LES COMPRENDRE.

PARALLAX