DIEUDONNE LE METRONOME.

DIEUDONNE. L’escroquerie se poursuit par rapport à Dieudonné qui, ne l’oublions pas, est un antisémite préfabriqué depuis le 1er novembre 2003.

 

La vérité c’est que le sketch de chez Fogiel qui a blacklisté l’humoriste de talent a été jugé en sa faveur car, malgré le fait que des menteurs se soient reconnus en extrémistes (peut-être le sont-ils ?) -simplement pour nuire et par négrophobie-, portant une cagoule, des brodequins, des papillotes et un treillis à la clé, Dieudonné est innocent.

 

Pourquoi ne dit-on pas que la Justice a bien précisé qu’il ne s’agissait nullement de l’ensemble des Juifs ? Pourquoi Jean-Marc Morandini reprend le même mensonge sur son blog en disant que Dieudonné est jugé en appel pour avoir dit que les “Juifs sont des négriers” ? Il ne l’a jamais dit. Il s’adressait à des extrémistes. Certains se reconnaissent probablement dans le Likoud, parti raciste et xénophobe. Tant mieux. Le même Morandini revient avec une sublime titre honteux, faisant passer Dieudonné d’accusé face à Julien Dray alors que c’est l’inverse.

 

Avec son nouveau qu’il inaugure au Canada cet été, Dieudonné montre simplement à ses détracteurs qu’il poursuit sa lutte légitime, avec maestria. Il n’y a pas de doute possible. “Palestiine” va faire couleur beaucoup d’encre. Avec un réalisme fou, il décrit la réalité palestinienne, démonte le mensonge ambiant sur cette paix que certains disent vouloir et ne font aucun effort vis à vis des palestiniens pour elle.

 

Dieudonné est inarrêtable. Entre le Canada, la France et la Suisse, son succès ne se dément pas.

Jeudi prochain, il sera chez Frédéric Taddeï [fr], ensuite, il se rendra au Canada. 
PARALLAX.
 
Publicités