BARACK OBAMA VS HILLARY CLINTON LE SCENARIO CATASTROPHE.

Il reste à peine trois primaires pour le parti démocrate. Or, sachant qu’Hillary Clinton qui ne sait plus où donner de la cervelle continue de gaffer à tout vent, l’heure est enfin venue de se poser les bonnes questions.

Malgré le désormais scepticisme qu’on a perçu ou qu’il a laissé entrevoir, Bill Clinton son époux axe désormais son discours sur un im-pro-ba-ble  ticket avec le sénateur de l’Illinois, Barack Obama. Hillary Clinton semble ne pas vouloir cette solution. Son jusqu’auboutisme et son ambition aveugle surpasse la raison.

 Bernard Blessing a-t-il rencontré le couple Clinton ? Ce prophète des Nations, pasteur évangéliste reconnu, dont toutes les prédictions jusqu’à présent se sont révélées vraies avait annoncé il y a de cela plus d’un an, la victoire de l’ex first lady à la présidentielle américaine. Est-ce pour cela qu’elle s’accroche ? Lire la suite

HAMILTON IS BACK !

L’enfant prodige de la formule 1 vient de laminer ses adversaires et prend la tête du championnat. Critiqué, moqué et insulté ces derniers temps, Lewis Hamilton met enfin tout le monde d’accord : il 2008 Monaco GP McLaren Hamilton Dennis - 0

est de retour.

Le prince de Monaco, Albert, a admiré le nouveau prince de son pays, prince de la piste, prince tout court qui refait surface après un début de championnat presque blanc, sans un podium.

Ses détracteurs auront du mal à dormir ces derniers temps. Lewis Hamilton is back ! Le pilote McLaren a bouclé ses tours de piste avec un peu plus de 2h, suivi de Robert Kubica sur BMW.

Il mène désormais le championnat du monde avec 38 points, suivi de Räikkönen, 34 points.

Voici la déclaration du vainqueur du jour :

« C’est le sommet de ma carrière, et je suis sûr que ça le sera pour le reste de ma vie. Dans les derniers jours, j’ai pensé à Ayrton [Senna], qui a gagné six fois en principauté. J’ai pris un bon départ, j’étais à l’aise pour attaquer dans les premiers tours. Je savais que je pouvais rivaliser avec Felipe [Massa] mais je ne voyais rien à certains endroits et je suis resté tranquillement à la deuxième place car il pleuvait et les projections d’eau augmentaient sur ma visière. Aussi, il y avait une coulée d’eau au virage du Bureau de tabac. Alors que je chassais Felipe, j’ai eu du sous-virage et j’ai glissé puis tapé les glissières. Je n’arrivais pas à y croire. J’ai eu une crevaison et par chance j’ai pu prévenir le team et rentrer. Ils ont fait un boulot fantastique. Quand le temps est changeant, l’important est de rester sur la piste. J’avais de l’aquaplanage tout le temps. Par chance, nous avons pu changer de stratégie, et les cartes étaient dans mes mains. Mais, à un moment, mon rythme était ridicule : j’avais une seconde en réserve par rapport à beaucoup de gens mais les erreurs étaient faciles à commettre. Je ne me satisfaisais pas de mon allure et j’ai demandé au team si je pouvais aller plus vite, et il a répondu ‘Non ». J’étais à 40 secondes et là, la safety car est intervenue. Le team m’a dit qu’il me restait 30 tours à faire avec mes pneus et la piste séchait. J’ai donc fait attention à mes pneus ».

PARALLAX.

OBAMA LE GRAND SEIGNEUR !

Barack Obama a fait preuve d’une indulgence envers Hillary Clinton en minimisant ses propos. Comme toujours, il a su tourner en bourrique toutes les attaques dont il a été victime tout au long de cette rude épreuve des primaires américaines aussi bien dans son camp que chez ses adversaires républicains qui voient en lui, le destructeur probable de la doxa occidentale érigée en paradigme.

Lors du passage du jeune sénateur de l’Illinois hier à Porto Rico, il a déclaré sur la radio portoricaine « Radio Isla Puerto Rico »: « Je sais que, quand on fait campagne depuis autant de mois que la sénatrice Clinton et moi, on se montre parfois inattentif dans ses déclarations, et je pense que c’est ce qui s’est passé dans le cas présent. La sénatrice Clinton dit qu’elle n’avait pas l’intention d’être offensante et je la crois sur parole pour cela ».

Cerise sur le gateau, il devient le probable soutien…financier de l’ex first lady. Que vont faire, dire, manigancer encore certains « cols bleus » et tous ces Blancs racistes ? Et Hillary elle même qui a compartimenté le Parti de l’Âne aura-t-elle un réel avenir au sein de celui-ci ?

Endettée de plus de 11 millions de dollars, son retrait serait un moyen de faire qu’elle puisse éponger cette dernière. Avec les contributeurs de Barack Obama, pratique courante dans les campagnes politiques américaines, elle pourrait s’en sortir financièrement et apporter son soutien sans faille pour novembre à son ex challenger.

PARALLAX.