PPDA : ROI DE LA TELE VICTIME DE LA TELE.

Il se peut que PPDA, le présentateur du journal le plus suivi d’Europe tirera sa révérence dès septembre. J’ai cru rêver en entendant cela. Encore un coup de Sarkozy me suis-je demandé ? Pas si loin.

Entre le PSG qu’il veut remettre sur les rails, TF1qu’il veut contrôler en nommant ses amis et ses laquais, il n’y a qu’un pas qu’on ne franchira pas ce matin, celui d’affirmer qu’il est derrière l’éviction de PPDA.

Quand on voit la faiblesse avec laquelle l’homme l’interviewait, on ne peut qu’accepter ce départ surtout que la Ferrari, 41 ans et toutes ses dents, ne s’en laisse jamais compter.  Son retour sur la Une ne fait pas qu’un malheureux, mais deux: Chazal et Patriiiickkk.

De remplaçante de la Chazal, elle revient la coiffer au poteau en devenant la titulaire. Ce séisme risque de voir des départs en cascade sur la Une. Une grogne éventuelle ? Non. De la joie auprès des syndicats des journalistes qui sont contents de cette éviction car,selon eux, PPDA était un peu trop hautain et les méprisait tous.

La façon inélégante dont Nonce Paolini, directeur général de TF1a procédé, ressemble fort bien aux méthodes du journaliste semble-t-il. Fini les Guignols de l’info avec lui comme présentateur vedette ?

La rentrée au sein du PAF risque d’être terrible pour certains. Il faut tout refaire, repartir de zéro. Violent jeu de chaises musicales en perspective. Et si Claire Chazal rejoint le 20h de la 2 en remplacement de ce minable  Poujadas ? La guerre de l’audimat fera rage.

De nombreux tranferts sont annoncés mais, il va nous manquer PPDA. Ses mensonges sur l’interview imaginaire de Fidel Castro, son ridicule face à l’actrice Béatrice Dalle à  qui il faisait une cour assidue….

Bon, tout est bien qui finit bien, non ?

PARALLAX.

 

Publicités