Quand les israéliens agressent gratuitement les palestiniens.

Cette vidéo, tournée à Hébron, est la preuve que les israéliens, favorisés par les grandes puissances, bénéficient d’une impunité ridicule.

Sur cette vidéo, les autorités israéliennes, honteuses et confuses, ont été obligées de réagir. Si des civils agissent de la sorte, que peuvent faire les militaires ?

Les Palestiniens sont un peuple en danger et personne ne dit rien car, la peur dans le ventre, chacun craint qu’on lui lance l’accusation qui brise des vies. Suivez mon regard. Or, il s’agit simplement de dénoncer l’injustice.

Obama prend la grosse tête !

Lors d’un meeting-débat au musée d’histoire de Chicago vendredi dernier, le candidat démocrate à l’élection présidentielle américaine de novembre prochain n’a pas hésité à jouer les vainqueurs de la prochaine élection. Les sondages lui donnent la victoire dans pratiquement tous les Etats américains, même l’Indiana, c’est dire s’il est grisé par ce succès presqu’inattendu.

En affichant un sceau (photo) sur lequel on peut lire une inscription latine «Vero Possumus» au dessus de l’aigle royal qui signifie littéralement « oui nous le pouvons », il a créé la sensation.

Les républicains ont récupéré cet ecueil pour l’attaquer encore une fois sur son « élitisme », son « arrogance », sa « voracité » et son côté ridicule. C’est vrai que l’ami Obama s’y voit déjà !

PARALLAX.

SARKOZY SINCERE ?

Avec sa visite en dents de scie, ou plutôt mi-figue mi raisin qu’il effectue en Israël et en Palestine, le président de la République française est-il sincère ?

Selon certains observateurs et israéliens proches de la mouvance pour une vraie paix, c’est le scepticisme et le flou artistique. Personne ne croit en la bonne foi la parole de Nicolas Sarkozy.

Oser parler devant la Knesset, le Parlement israélien, du vrai mobile qui mine la paix, à savoir la colonisation c’est irréaliste pour ce sioniste bon ton. Amusant aussi son épisode sur le futur de Jérusalem dont le statut serait in fine, capitale de deux pays distincts.

Le discours du voltigeur hongrois, ou plutôt de la girouette était-il simplement une esquive pour ne pas connaître le sort du retraité de Ré, l’ex premier-Ministre et faiblard du PS ? Probablement.

Sarkozy a donc certainement éviter le jet de pierre dont a été victime Lionel Jospin, l’homme aux cheveux grisonnants. Plus loyaliste il était, que les concernés, les plus sionistes des sionistes.

Cette voltige ultime de Sarkozy, montre bien son cynisme. Or, son discours a été rédigé dans la cuisine américano-sioniste. Pourquoi selon vous, il n’y a pas de lever de bouckliers alors qu’on est systématiquement accusé d’antisionisme voir d’antisémitisme lorsqu’on évoque tout ce qu’il a dit ?

La saveur sera encore plus amère pour les Palestiniens.

PARALLAX.