MON FILS, CONVERTIS-TOI AU SIONISME.

Il est assez surprenant de voir des gens, en se rasant, pensant désormais et essentiellement à ce qu’ils doivent faire pour Israël, avant de rentrer juste dormir chez eux…en Hexagone. Du chef de l’Etat à ses courtisans, une petite clique de malfrats de plus en plus nocifs pour la France.

« Qui », reprenant Le Pen avait dit: « Si tu n’aimes pas la france, quittes-la » ? Vous avez sans doute la réponse. Sarkozy a tout cassé en 90 jours de règne. Mais, quant à ses amis, cette bande de diaboliques qui ne rêvent que d’anéantir la France, leurs méfaits se comptent par milliers.

Finalement, j’ose espérer enfin que leur long manège d’escroquerie en accusations mensongères et en mythomanie va cesser. Le nombre de gens qu’ils ont tenté de détruire se compte par centaine. Trop c’est trop.

Vous voulez passer à la télé, convertissez-vous au sionisme israélien, religion d’Etat, secte morbide, fléau sociétal, pieuvre infernale, suceuse, destructrice de vie et seul état raciste qui a le droit d’exister…

Une petite liste qui en dit long sur « les seuls qu’on doit coller eu pilori ». Point commun: la critique de l’Etat incriticable qui ne respecte rien depuis 60 ans, ses voisins, ses citoyens (notamment les vrais victimes de la Shoah dont les pensions sont détournées), et toutes les résolutions de l’ONU. 

Une accusation d’antisémitisme pour faire taire. Eh bien, tant pis, mais, c’est terminé.

– Alain Menargues;

– Pascal Boniface;

– Charles Enderlin;

– Dieudonné;

– Siné;

-Edgar Morin…

Mon fils, si tu ne veux pas avoir des problèmes en France, convertis-toi au sionisme, ments, fustiges tes adversaires en les accusant d’antisémitisme, et tu seras sauvé.

PARALLAX.