ANTILLES: SARKOZY A PEUR.

Il est quand même étonnant de constater que, ce n’est qu’au moment où des revendications deviennent vraiment virulentes, qu’on se fait entendre, mais, pas toujours comprendre. C’est le cas des Antilles, plus spécifiquement en Guadeloupe. Mais, il ne faut pas oublier que la mobilisation avait commencé en Guyane.

Alors que des penseurs de haine comme Alain Finkielkraut vous diront que les Antilles vivent des subsides de la métropole. Ils ne vous diront jamais qu’ici, dans les hôpitaux et le personnel des administrations, sont peuplés d’Antillais. Ils ne vous diront jamais que les « békés » ruinent toutes les petites familles qui veulent s’n sortir. Ils ne vous diront jamais qu’au Antilles, en Guadeloupe, le chiffre du chomage, c’est 22% de la population.

Le nombre de Rmistes va créscendo mais, mieux vaut toucher cette misère ici que là-bas. On a l’impression qu’il y a deux France. Imaginez un instant que, un produit acheté 5 euros à Starsbourg soit revendu à Schiltingheim, deux fois le prix. C’est le cas des Antilles.

Un terrible rapport est apparu hier, sur l’enrichissement illicite des compagnies pétrolières, sur le dos des noirs car, les blancs aux Antilles et/ou békés, sont derrière ce système d’abus. Nicolas Sarkozy effrayé, a demandé à Jego de vite revenir sur Paris, avant que ça n’implose, et veut poursuivre en justice, les dites compagnies.

Mais, ces promesses, les Antillais sont habitués. La négrophobie française est au top et, il suffit de regarder les informations pour comprendre qu’on se fiche des noirs en France. L’exemple du tennisman, Jo-Wilfried Tsonga [fr],  n°6 mondial et n°1 français qui est traité de négro et de grenouille en Angleterre, et personne ne lève son petit doigt en France. Epatant.

PARALLAX 

AVIDGOR LIEBERMAN OU ADOLF HITLER ?

Vous connaissez cet homme ? Non, oui. C’est la plaie d’Israël. Il va simplement tuer ce pays. Considéré comme le Jean-Marie Le Pen ou le Jorg Haider israélien, celui qui préconise l’extermination des arabes israéliens, est pire que les deux cités. C’est la réincarnation du führer.

Mais, il a la chance d’être exempt, parce que israélien. Ce russophone, menteur, cruel, extrémiste parmi les plus virulents du monde sinon le plus virulent, les autorités le laissent faire, parce qu’il est bien parti avec son parti nazi, Beitenu.

Il est bien parti pour les législatives qui ont lieu mardi. Pire, il est courtisé. On l’a souvent vu d’ailleurs, en compagnie de Condi Rice, c’est dire. Bibi, Netenyahu, surfe lui aussi sur la peur, pour imiter celui qui pourra devenir un de ses ministres les plus influents, s’il gagne les élections.

Israël est entrain de creuser sa tombe à petit feu.

PARALLAX.