VENEZ RENCONTRER Me KARIM ACHOUI.

INVITATION

Le Vendredi 13 Février 2009 de 18h00 à 20h30 à Asnières 

Après la Libération de Maître Karim Achoui
Rencontre-débat sur la réalité en milieu carcéral

au centre Robert Lavergne situé au 11 rue Robert Lavergne à Asnières.
Metro ligne 13: Courtilles.

En présence de : Maître Karim ACHOUI
___________________________________

Le Mouvement Citoyenneté et Démocratie impliquée dans l’action au sein des quartiers difficiles organise cette rencontre-débat.

Nous avons choisi d’organiser ce débat publique dans un lieu symbolique situé au sein de quartiers sensibles d’île de France, à mi-chemin entre « les quartiers nord » à Asnières 92 et « le quartier du luth »  à Gennevilliers.

En effet nous avons décidé d’inviter Maître achoui condamné sans réelles preuves, emprisonné et récemment remis en liberté conditionnelle grâce  a l’action de ses avocats, du tissu associatif et de son très actif comité de soutien présidé par Monsieur Rachid NEKKAZ.

Face à la situation actuelle de surpopulation dans les prison (63 000 prisonniers dont plus de 12000 en surnombre qui vivent dans des conditions dégradantes), aux rapports de plus en plus difficiles entre jeunes des quartiers et police, et à une dégradation importante du contexte sociale et économique pour cette l’année 2009. Les politiques publiques menées dans le domaine sécuritaire et carcérale ne nous sembles plus cohérentes.

Afin d’éviter l’aggravation des tensions dans les cités, qui risque d’entraîner la radicalisation d’une partie des habitants, trop souvent discriminés et marginalisés et de préserver  la cohésion nationale.

CONTACTS :

Hassan BEN M’BAREK, président du Mouvement Citoyenneté et Démocratie“.
Tel : 06 06 77 88 27-
www.citoyennete-democratie.com

 Comité de soutien à Maître Karim Achoui :
Tel : 06 60 41 90 59 – www.karimachoui.fr

SOURCE :  ICI 

DIEUDONNE VERSUS BERNHEIM: 14 JOURS POUR PORTER PLAINTE.

La négociation tout à l’heure, dans un hôtel genevois en Suisse, vient de se terminer en queue de poisson, entre la TSR et l’humoriste Dieudonné Mbala Mbala, assisté de son avocat, Me Jacques Barillon.

Tout avait bien commencé, avec le début de la rencontre dès 15h de l’après-midi. Pendant presque 5 heures, les deux partis n’ont pu t’ouver un accord, dans la mesure où, les représentants de la partie adverse, la TSR, représenté par le présentatur de l’émission, Michel Zendali et le directeur des programmes, Gilles Pasche.

On est surpris que l’assocuation qui voulait l’interdiction ses spectacles de Dieudonné à Genève ne se soit pars rendu sur place, elle qui dit lutter contre le racisme. Etonnant. Au sortir de la discussion d’hier, Dieudonné s’est dit « halluciné » de voir ce « deux poids deux mesures » ridicules.

C’est vrai que les indignations sélectives disqualifient ces gens qui se plaingne tde racise mais ne défendent nullement le racisme sinon l’almimente même insidieusement. Dieudonné a donc 14 jours, c’est à dire jusqu’au 27 février, pour donner une suite à cette affaire.

PARALLAX.