LA NOUVELLE ESCROQUERIE ANTI-DIEUDONNE.

Depuis l’annonce hypocrite de la 17e chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris, acte politique fort, inique et ridicule, j’ai beau chercher juridiquement comment en est-on arrivé là, je ne vois rien. Rien de rien. Mais que diable, où va la France ? Faire la volonté d’un petit groupuscule de tarés est vraiment formidable.

En cherchant par tous les moyens imaginables et inimaginables à bâillonner l’humoriste Dieudonné, la France qUi l’accuse d’intolérance fait preuve, elle, par l’entremise de ses institutions, d’une dérive terrible vers une intolérance crasse.

On parle aujourd’hui d’acharnement ridicule. Oui. Certains parlent même de racisme dans la mesure où ce genre d’acte politique n’arrive en France qu’aux seuls noirs. D’autres parlent d’un délit d’opinion. C’est aussi vrai mais, la convocation le 5 mai prochain pour  « injures raciales » est simplement une escroquerie.

J’ai ri de bon coeur quand la LICRA, ce machin incapable de condamner les crimes de guerre de Tsahal et qui s’acharne contre le sommet contre le racisme parce qu’il sait qu’Israël est un pays raciste qui sera condamné, demande l’emprisonnement ferme pour Dieudonné. Ce serait je crois, un deni de justice, un vrai appel à la haine raciale. La vraie.

Souvenez-vous de Kemi Seba. Lorsqu’il annonça qu’il se présentait à l’élection municipale à Sarcelles, on vit un acharnement sans précédent allant jusqu’à l’emprisonnement et l’inéligibilité. Sachant que la condamnation de l’humoriste risque d’être cousu de fil blanc, dans la précipitation, on veut le priver de cette élection parce que le pouvoir politique a peur. C’est la seule raison.

Les derniers chiffres en Île de France que les officiels ne veulent pas présenter, confirment encore une fois que la liste Dieudonné est en passe de faire un très gros score. La crainte est telle que, les censeurs useront de tous les subterfuges pour le bannir, d’où cette convocation de toute urgence devant les tribunaux, pour rien du tout. Chacun est libre d’inviter qui il veut, soit-il un nazi, surtout s’il n’est pas en prison.

Mais au juste, non content de l’interdire, de l’empêcher de travailler, il faut maintenant le priver de ses droits civiques ? La France est entrain de creuser sa tombe et j’espère que les juges comprendront que la précipitation et les considérations sélectives ne sont pas bonnes conseillères quand on veut une paix sociale. Attention. 

On verra le 5 mai.

PARALLAX

Publicités

GUANTANAMO: LA FIN ?

Une cour d’appel fédérale de Washington a autorisé hier, le transfert de détenus de Guantanamo vers d’autres pays. On a bien sûr l’impression que cette cour veut plomber Obama dans la mesure où, certains détenus risquent de se retrouver dans leurs pays d’origine où ils peuvent passer de vie à trépas, alors qu’ils ne sont coupables de rien. Enfin si, de l’arbitraire de l’homme au QI d’huître, George W. Bush, comme le dit souvent Allain Jules.[fr]

Omar Khadr

Omar Khadr

La cour  n’a même pas prévenu les avocats des détenus qui sont contre ce transfert. En effet, on compte pas moi ns de 60 personnes blanchies de tout soupçon, qui risquent d’avoir de gros ennnuis s’ils retournaient chez eux, d’où la solution de plusieurs solutions de rechange, notamment, l’installation dans c »rtains pays d’Europe dont la France.

Or, il se trouve que des chinois (musulmans ouïghours) ainsi que des ressortissants d’Algérie, d’Azerbaïdjan, de Libye, des territoires palestiniens, de Russie, de Syrie, du Tadjikistan, de Tunisie ou d’Ouzbékistan sont directement menacés. Mais, c’est le Canada qui a le bonnet d’âne dans cette affaire. C’est le seul pays occidental qui a encore un prisonnier à Guantanamo.  Il s’agit du jeune Omar Khadr, arrêté en Afghanistan en 2002 alors qu’il n’avait que 15 ans. C’est un enfant soldat qui n’a bénéficié d’aucune protection selon les conventions internationales. Bravo Bush. Bravo Harper, le premier-ministre canadien qui le laisse croupir là-bas. 

 C’est le cas d’un autre canadien, Abousfian Abdelrazik, arrêté arbitrairement au Soudan sous des soupçons, alors qu’il séjournait dans son pays d’origine où il rendait visite à sa mère malade. Privé de passeport, il vit dand l’Ambassade son pays à Khartoum, et n’est pas autorisé à retourner chez lui…..au Canada sous prétexte qu’il serait sur une liste de terroristes alors qu’il est blanchi depuis belle lurette. Harper, le premier-minisre canadien plus « bushiste » que Bush ?

Abdelrazik

Abdelrazik

Peut être bien que le Canada déteste les musulmans comme Sarkozy déteste les africains [fr].

PARALLAX