OBAMA LE SAGE ET NETANYHOU LE FOU.

Netanyahou-Obama en Israël (Reuters)

Netanyahou-Obama en Israël (Reuters)

Ce jour à Washington capitale fédérale américaine (USA), une rencontre du troisième type entre un homme sensé et de paix, Barack Hussein Obama le président américain, avec un fou à lier et belliciste, Benyamin N etanyahou, premier ministre mal élu de l’Etat hébreu.

  Contrairement aux idées reçues, il n’y aura pas d’étincelles car le président américain prouve chaque jour davantage que c’est une main de fer dans un gant de couleur. Le cas pakistanais le prouve dans la vallée de Swat avec l’offensive contre les Talibans…

Le leader extrémiste israélien sent le changement irreversible pris désormais par la direction de la Maison Blanche qui insiste voir enfin un Etat palestinien viable, gage de paix. Le gouvernement israélien actuel s’y opposant fermement, en mettant honteusement en balance le sort des palestiniens avec celui du nucléaire iranien. Drôle de méthode.

Israël avec son nouveau régime n’est plus enfin, dans la capacité d’influencer le calendrier des Etats-Unis. Avec Barack Hussein Obama, cette époque est révolue. C’est ainsi que Bibi fut éconduit dernièrement par Obama qu’il voulait rencontrer en marge de du sommet de l’AIPAC. Il du éviter l’humiliation en ne se rendant pas à ce moment-là aux Etats-Unis.

Il n’y a plus de doute possible quand on lit les propos du député israélien Yaakov Katz s’insurgeant sans vergogne contre l’instauration d’un Etat palestinien  : “ Rahm Emanuel devrait se souvenir qu’il est juif ”. C’est que les choses sont véritablement entrain de changer et qu’il y a péril en la demeure. Pire, lorsque Rose Gottemoeller (déléguée de l’Administration Obama à une session préparatoire pour la conférence mondiale sur le Traité de Non Prolifération nucléaire qui se tiendra en mai 2010 à New York) se permet d’affirmer que : « Une adhésion universelle au TNP – y compris par l’Inde, Israël, le Pakistan et la Corée du Nord – demeure un objectif fondamental des Etats-Unis ».

Les Etats-Unis dénient désormais à Israel la possibilité de maintenir les ordinateurs de bord du JSF, ce qui est in fine, un nouveau durcissement dans les rapports qui lient désormais les deux alliés. C’est d’ailleurs une grande première aussi qui montre la voix et dessine de nouvelles perspectives américaines sur le terrain Proche et Moyen-oriental. Ceci conduit à dire à Israël qu’il est hors de question que l’Iran soit la priorité, mise en garde pour mettre en lumière les risques encourus s’il fallait attaqué en solo l’ex Perse.

Au sein des deux administrations, les relations seraient par ailleurs très tendues, notamment entre entre le conseiller national à la sécurité israélien, Uzi Arad et son alter-égo américain du NSC (Conseil de sécurité nationale),  le général James Jones qui aurait révélé en privé qu’il est désormais interdit à Israël d’imposer ses vues, d’autant plus qu’elles se sont évérées incompatibles avec l’instauration de la paix. 

Si aujourd’hui Israël veut sortir la tête de l’eau considérant qu’il n’est plus vraiment la panacée américaine en politique étrangère nonobstant quelques impondérables, il est grand temps d’arrêter ses colonies et sa spoliation de terres palestiniennes systématiques à Jérusalem-est. Si Barack Obama veut lui aussi rester sur ce nuage qui le porte encore jusqu’à présent, il a intérêt à ne surtout pas renier ses promesses de campagne.

ALLAIN JULES

Publicités

Une Réponse

  1. un homme de paix?
    qui cautionne les massacres de Gaza et s’engage à plus de tueries en Af Pak!!!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :