Le Gabon avec une femme à sa tête ?

PASCALINE NFERRI BONGO ONDIMBA

PASCALINE NFERRI BONGO ONDIMBA

La saga gabonaise se poursuit. Aux dernières nouvelles, nous apprenons que la fifille du mollah Omar aka papa Bongo Ondimba, Pascaline, tiendrait la corde pour succéder à son père. C’est la prise en main du clan Toundé-Pascaline au détriment de celui d’Ali Ben bongo Ondimba-André Mba Obame.

 

 

Apparemment donc, un constat assez amer: la France notre beau pays a perdu de sa superbe en Afrique, berceau de l’humanité, puisque ce sont les américains qui avaliseraient l’élection les pieds joints de Pascaline Mferri Bongo-Ondimba, celle qui a dit NON à l’Islam. Bref, le fait qu’elle demeure Pascaline nous permet de le dire.

A peine entrée en fonction, l’administration Barack Obama va probablement accepter une transition antidémocratique en Afrique, gage de sécurité si l’on en croit le Département d’Etat américain qui indique que Pascaline, très proche de son père et ancienne ministre des Affaires Etrangères, connaît et maîtrise tous les dossiers inhérents à la présidence gabonaise et en relations internationales.

Finalement, avant que le vieux n’ait rendu l’âme (?), les querelles de successions s’enchaînent. Et par-ci le sang, et par-là Biafra, et ici congolais, le gombo et le gari aux crevettes sont dans les assiettes de toutes les tables.

Affaire à suivre !

 

————————————————————————————————

Lire aussi dans la même rubrique:

>> Ali Ben Bongo hospitalisé

>> Omar Bongo Ondimba, la fin ?

>> Omar Bongo Ondimba est-il mort ?

PARALLAX

ALI BEN BONGO ONDIMBA HOSPITALISE….

 

 

Ali Ben Bongo Ondimba
Ali Ben Bongo Ondimba

…A l’hôpital américain de Neuilly après avoir eu semble-t-il, un malaise lors d’une réunion. Le clan Bongo serait-il aux abois à la suite des annonces sur le décès (pas confirmé) du vieux patriarche Omar Bongo Ondimba ?

Toujours est-il que, selon nos informations, le père, hospitalisé à Barcelone, est veillé par sa fille aînée, Pascaline Bongo. Le dauphin comme on le surnomme, 50 ans, n’héritera-t-il pas du fauteuil ? Un fauteuil pour trois semble-t-il.Du coup évidément, il n’y a plus réellement personne au Palais du bord de mer, pour assurer « l’intérim ». Quelque chose d’étrange se passe à Libreville, à Barcelone et à Paris-Neuilly…

 

 

PARALLAX

Nous suivons de très près ces évènements !