SANDRINE : LE CARTON QUEBECOIS !

Boycotté en France, Dieudonné a reçu un chaleureux accueil de la part du public québécois lors de la présentation au Théâtre Corona de son nouveau spectacle, Sandrine.

Délaissant quelque peu la politique, l’humoriste se fait dénonciateur des injustices sociales à travers l’histoire de Sandrine, qui fait suite au Divorce de Patrick.

«Ce spectacle ne traite de rien. J’ai écrit un spectacle complètement aseptisé, a-t-il lancé, confortablement installé dans sa chaise berçante. Je ne veux plus d’emmerdements. Je m’autocensure. J’essaie de me soigner.»

On y a presque cru, l’espace d’un court moment. C’était bien avant qu’il n’aborde les relations hommes-femmes, plus précisément la violence conjugale.

Un thème qui a pris un tournant des plus décapants alors qu’il a notamment créé sur scène le MIF, Mouvement contre l’impérialisme féminin. Un sketch un brin misogyne, mais de trop nombreux pays tiennent encore un discours réducteur à l’endroit des femmes.

Responsabilité d’auteur

Dieudonné n’a pas perdu son mordant, même s’il a cru bon de se justifier et de présenter ses plus sincères excuses après ce numéro plutôt provocant.

«Je tiens à prendre mes distances avec le contenu des répliques de certains de mes personnages», a-t-il lancé, avouant néanmoins ne pas renier sa responsabilité d’auteur. Des explications qui se sont avérées inutiles, les spectateurs ayant déjà bien compris le message.

Boudé au Festival Juste pour rire, il en a profité pour décocher quelques flèches à l’endroit de Gilbert Rozon, qu’il a qualifié d’«inventeur de l’humour jetable».

Le fondateur du festival a expliqué son absence de la programmation par les positions «de plus en plus indéfendables» de l’humoriste. Patrick Bruel a également eu droit à quelques clins d’oeil assassins. Inutile de rappeler toute la polémique entourant Dieudonné, qui a joyeusement traité le chanteur de «militaire israélien» lors d’une émission diffusée en 2006.

Au nom de la liberté d’expression

Lors du dernier Gala Les Olivier, Jean- François Mercier a répondu aux critiques ayant fait mention d’un certain manque d’humour au second degré dans le paysage québécois: «Quand quelqu’un en fait, c’est l’fun d’avoir l’intelligence de s’en apercevoir.»

La liberté d’expression avait pour nom Dieudonné hier soir et le public présent était de toute évidence assez dégourdi pour saisir l’ensemble des subtilités présentes dans le discours ravageur de l’humoriste.

Sandrine se veut une descente au cœur de l’immoralité et de la décadence, où il faut toutefois savoir déceler un juste portrait contemporain.

Les représentations au théâtre Corona, qui ont commencé le 10 juin, se terminent ce soir.

Source: Canoe.com

AH, LES RICHISSIMES ASHLEY ET CHERYL COLE !

Mini-Hummer

Mini-Hummer

Oh yes !

C’est cool, magique, magnifique. C’est funky fresh comme le dit très souvent le blogueur le plus influent de France et de Navarre n’en déplaise aux esprits chagrins.

 

 

 

 

 

Ashley et Cheryl Cole

Ashley et Cheryl Cole

Regardez bien la voiturette au dessus, c’est celle que l’épouse du footballeur et international britannique Ashley Cole, Cheryl de son prénom, a offert à son mari. C’est une pop star surtout, jurée dans l’émission phare, X Factor, la Star Académy de Grande Bretagne.

 

Pour la petite histoire, cette voiture qui leur permettra de circuler dans le vaste domaine de leur manoir, d’aller au petit golf, coûte la modique somme de 17 000 euros sans les options. C’est une petite broutille pour eux bien sûr. Les options ne sont pas vraiment nombreuses. On note qu’il y a des sièges cuir agrémentées de leurs initiales (CC et AC) fait de cristaux de chez Swarovski, des enjoliveurs dorés qu’un membre de leur personnel de maison est veillé à lustrer etc. Cette costumisation bling bling vaut à peu près 7000 euros.

Bon, Ashley c’est un super joueur de football. Quant à son épouse, pour vous, j’ai fouillé. Ouf, j’ai trouvé quelque chose de très interessant. Elle chante divinement bien. Son groupe ce sont les qui ne sont pas très connu ici chez nous en France et dans ce blog, « chez moi même au vilage ». C’est le titre de mon prochain blog dans cette même plarteforme où je me sens très très bien.

Ils ne sont pas mignons ces deux-là ? Beaux comme des dieux, le glamour à souhait est au rendez-vous. Finalement et je l’avoue, ce couple me fascine. Après des soucis  l’été 2008, tout le monde pensait qu’ils allaient se séparer.

Chanteuse du groupe Girls Aloud dont les vidéos sont désintégrées sur Youtube à leur demande, découvrez madame Cole nen duo avec Will.i.am des Black Eye Peas.

PARALLAX 

 

 

 

ILS ONT PEUR DE LA LIBERTE !

Cette chanson de Keny Arkana sonne comme une évidence tellement, ceux qui se réclament de la démocratie ou de la liberté d’expression, font tout pour qu’elles soient leur chasse gardée bref, à géométrie variable. Putain réveillez-vous !

No pasaran !