HOMMAGE A MICHAEL JACKSON !

Triste nouvelle !

Il ne nous reste plus que sa musique.

Paix à son âme !

ELIE SEMOUN PARLE DE DIEUDONNE.

elie

Cet Elie Semoun qui a grandi et travaillé auprès de l’humoriste de talent Dieudonné sait de quoi il parle. Ce n’est vraiment pas un con ce mec. Si j’étais à Paris, sans aucun doute, j’allais aller l’admirer au Palais des Sports, où il reprend son spectacle « Merki qui » ? Hélas, c’est trop loin. Dieudonné dérape à nouveau depuis hier, avec « Sandrine. »[fr] Nous avons reçu tout à l’heure l’interview qu’il a donné aujourd’hui au gratuit Direct Soir. Message envoyé par Prince, un de nos partenaires parisiens. Merci à lui, c’est rafraîchissant et merci surtout à Elie qui confirme que Dieudonné c’est le meilleur. T’es un vrai mec, un homme de coeur. Parallax

Direct Soir:   Et si Elie devait dire merci à…

Elie Semoun: Je dirais merci à Nathalie, parce qu’elle symbolise tous mes personnages. Elle est complètement décalée, elle est dans une misère affective, sentimentale, sexuelle, qui est exactement ma came. J’aime faire rire avec des choses un peu tristes, pathétiques, et Mikeline, c’est ça.

DS: Une personne qui vous a donné envie de faire ce métier ?

Elie Semoun: Muriel Robin. C’est ma première rencontre du « show-biz ». J’avais 19 ans. on jouait ensemble et, dans le programme, il y avait sa photo avec un petit mot de Michel Bouquet. J’avais été très impressionné !

DS: Un humoriste ?

Elie Semoun: Dieudo, bien sûr. Nous étions frères jumeaux d’humour. Notre complicité était incroyable. Nous écrivions nos sketchs par téléphone. Et puis c’était l’aventure des débuts! Nous aimions nous retrouver et jouer.

DS: Une de vos répliques ?

Elie Semoun: Ce ne serait pas « blonde à forte poitrine », parce que ça ne me résume pas, mais plutôt « enfin, j’me comprends ». Elle sort de sketch Cohen et Bokassa, à l’époque de Dieudo. C’est devenu une expression reprise dans les cours de lycée, dans la rue…Génial, non ? Sinon, évidemment, il y a aussi « merki », « bongour ».

DS: Un metteur en scène ?

Elie Semoun: Roger Louret, évidemment. Je l’ai rencontré au théâtre de l’Atelier. Dès le premier rendez-vous, il m’a engagé. Il a senti qu’il y avait quelque chose à faire avec moi. Et à l’époque, je n’étais pas fini ! J’avais 19 ans. J’étais encore « un petit con », de la matière brute. Il m’a fait confiance.

DS: Une scène ?

Elie Semoun: Le Café de la gare. C’est là où nous sommes nés avec Dieudo. Tous les dimanches, nous allions faire des scènes ouvertes. puis nous sommes devenus les chouchous du public. On hallucinait, on voyait la queue du guichet à la rue. C’est la première fois que l’on avait du succès.

Merki, Elie Semoun, les 26 et 27 juin au Palais des Sports, Porte de Versailles, Paris 15e (0825038039) et du 28 au 30 décembre au Zénith de Paris.

 

KRISZTINA MORVAI, L’ANTISEMITE DU JOUR !

Elle est jeune, belle. La blonde jeune femme, 45 ans que vous voyez sur cette photo est un élément à surveiller de très près. Anti-Rom surtout, elle en a aussi marre des juifs.

« Je serais heureuse que ceux qui se déclarent « des juifs hongrois fiers » s’amusent avec leurs petits zizis circoncis au lieu de me diffamer. Les personnes comme vous sont habituées à voir des gens comme nous se mettre au garde-à-vous à chaque fois que vous pétez. Seriez-vous prêt, s’il vous plait, à comprendre que cela est terminé. Nous avons levé la tête et nous n’avons plus besoin de tolérer votre terrorisme. Nous reprendrons notre pays en mains. » Déclaration de Krisztina Morvai, avocate, spécialiste des droits de l’homme, élue au Parlement européen sur la liste du parti raciste et xénophobe qui monte, monte et monte encore, en Hongrie,  Jobbik

Tiens, et si Sarkozy s’occupait un peu plus d’elle que…heu, je ne sais pas, de l’Iran par exemple. Les problèmes c’est en Europe, pas ailleurs.

PARALLAX.

ELIE DOMOTA DIT NON A SARKOZY.

Avec la même fermeté, les mêmes convictions, la même fierté et la même force, le leader du LKP dit non à Sarkozy.

Le président français se rend donc aujourd’hui aux Antilles où, il ira tour à tour à la Martinique et à la Guadeloupe assister aux états généraux de l’Outre-Mer, cette vaste escroquerie insultante.

Après avoir voulu éteindre le mouvement de protestation légitime des Antillais, après avoir nargué ces pauvres travailleurs qui veulent simplement vivre de leur labeur, Nicolas Sarkozy a finalement pris la résolution, enfin, de se rendre aux Antilles.

Les Antilles ? Ces îles n’ont jamais été sa tasse de thé. Il se rendra donc sur place avec la toute nouvelle secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, bien choisie, une Antillaise.

Des manifestations sont signalées en ce moment, et, Elie Domota refuse donc de rencontrer Nicolas Sarkozy puisqu’il a décliné l’invitation à participer à ces réunions du mensonge et du mépris.

Sachez que les fameux 200 euros d’augmentation de salaires ne sont pas respectés par les patrons békés, au dessus des lois…

PARALLAX