COMMUNAUTARISME ETC….MERCI QUI ?

Avec une mauvaise foi étrange, une lâcheté ridicule, certains qui n’ont pas le courage ou simplement l’honnêteté intellectuelle nécessaire, ne veulent dire tout haut, ce que les Français pensent tout bas : merci Dieudonné !

Avec le dernier évènement en date du CRIF sur l’affaire d’Ilan Halimi, finalement, ceux qui accusent les autres de communautarisme, le pratiquent, eux, tous les jours, comme ils respirent même. Dieudonné n’avait pas tort de mettre en branle, de tirer, la sonnette d’alarme. Aujourd’hui, on comprend qu’il avait raison sur toute la ligne.

Sans Dieudonné, homme courageux qui n’hésita pas à dénoncer l’injustice qui lui était faite en vue de mettre sur pied son projet de film sur l’esclavage, crime contre l’humanité que certaines personnes ne veulent voir populariser sous prétexte de « concurrence victimaire », terme inventé pour exclure les autres et bannir toute revendication légitime. Il n’y a qu’un seul crime sur lequel tout le monde doit chialer. Les autres n’existent donc pas.

La France est prise en otage et certains courageux poltrons, sans vergogne disent, pour accuser le CRIF et les autres fauteurs de troubles, que « c’est Dieudonné qui sera content ». Comme si, pour eux, dire qu’il avait raison depuis le début était un crime.

L’humoriste de talent a tellement été lynché qu’on peut croire aujourd’hui qu’il est raciste. Or, qui aime bien châtie bien. Un ami, un vrai, est celui qui vous dit la vérité, pas celui qui te caresse dans le sens du poil. Le meilleur allié pour la communauté juive française et pour Israël est bel et bien Dieudonné. Vont-ils un jour le reconnaître ou resteront-ils empêtrés dans la haine dans laquelle ils sont en accusant bien sûr les autres, de l’avoir cette haine ?

Un homme d’honneur verra-t-il enfin le jour pour dire au CRIF, qu’il est nocif pour la République et nocif pour les juifs ?

 PARALLAX

MICHAËL JACKSON: le Propofol de la mort.

  One Step Closer to Solving Jackson Drug Mystery