LE GABON VA-T-IL IMPLOSER OU EXPLOSER ?

 

C’est le branle bas de combat au Gabon, à Oyem, à Libreville, à Bitam, à Lambaréné, à Mouila, à Port-Gentil, à Franceville aussi, j’en oublie.  Oui, OB (Omar Bongo) n’est plus. L’homme qui resta au pouvoir durant 42 ans est vraiment parti. Résultat des courses, un petit pays d’à peine 1 200 000 habitants se retrouve confronté à une élection présidentielle où, on compte déjà …..14 candidats pour l’élection du 30 août prochain. Excusez du peu.

Mais, le vrai désordre vient du PDG (Parti démocratique gabonais) au pouvoir. Le parti de feu le pre&sident Omar Bongo Ondimba voit certains de ses caciques refuser le « plébiscite » du fils Bongo, Ali Ben Bongo Ondimba, candidat officiel du parti, après une élection pas très nette. Mais bon.

Actuellement donc, au sein du PDG, au moins trois « barons » du parti, André Mba Obame, ainsi que l’ex-Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, ont défié son choix et se sont déclarés pour la course à la présidence de la République, sans étiquette.

S’il est élu, le fils Bongo et de l’ex première dame, la chanteuse Patience Dabany, lui-même ancien chanteur qui avait sorti un disque en 1977 intitulé « A Brand New Man », la page ne sera pas tournée.


Publicités

Une Réponse

  1. Politicien laissez le peuple gabonais tranquille.
    Ah Afrique, Ah Afrique, en ce moment personne ne se souvient et voit ce qui s’est passe en Cote d’Ivoire a cause de la politique. C’est dommage pauvre afrique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :