Dieudonné: Trop, un peu, beaucoup, passionnément talentueux ?

Certains s’interrogent. A juste titre d’ailleurs, quand il s’agit de parler du succès continu de l’enfant terrible du show-bizz. Inclassable, inqualifiable, intenable, fort, magique, talentueux jusqu’au bout des ongles. C’est une évidence et personne ne pourra le lui enlever. C’est bien la force de la nature, un don du ciel. Sandrine, son nouveau spectacle, fait un véritable carton.

 Qu’on crie au loup ou qu’on lance des cris d’orfraie pour tenter de l’interdire, rien n’y fait. Si ce comique était insignifiant, ça se saurait. Si ce mec était vraiment le diable que certains ont voulu montrer, ça se saurait aussi. Enfin, le ridicule ne tue pas. Continuez à vous donner du mal pour rien du tout.

Qui peut paler de Dieudonné aujourd’hui avec bonne foi dansles médias ? Personne. Les noirs qui y sont, sont obligés de dire du mal de lui. Mais, ne peuvent-ils pas simplment garder le silence ? J’opte pour le trop. L’humoriste de talent Dieudonné Mbala Mbala, est un peu trop talentueux. Quand on sait que par un forcing ridicule certains osent le dénommé ex-humoriste ou écrire le comique entre guillemets, on ne peut que sourire.

Avec Dieudonné, seul le talent parle. Lui, uniquement. Comment expliquer qu’après une diabolisation sans précédent, tout se passe encore aussi bien ? Simplement le talent. Comment expliquer que, malgré le boycott, tout continu ? Le talent. Comment expliquer ces foules innombrables comme dernièrement en Avignon ? Le talent. Comment expliquer enfin ce engouement dont les médias ne vous diront rien au Théâtre de la Main d’Or avec le sucès phénoménal de Sandrine ? Le talent. 

C’est epoustouflant ce que j’ai vu au Théâtre de la Main d’Or. Une queue interminable. J’ai peur que demain, des riverrains ne se plaingnent, corrompus par ceux que vous savez, dont tous les efforts jusqu’à présent ont fait psitt, comme la montagne accouchant d’une souris. 

J’ai ouï-dire que Dieudonné n’était pas aimé. Avec cette foule, pas de doute possible. Non seulement c’est le meilleur, mais en plus, les Français le lui rendent bien. C’est possible ausi que les Français aiment ce coureur de jupons [fr] décrit ce matin ailleurs. Finalement, Dieudonné a tort sur deux points essentiels: dire la vérité et être talentueux.

De notre correspondant à Paris, @Thierry.

LE NON BARBARE FRANCO-ISRAELIEN !

Le « non-barbare » franco-israélien dispensé de procès

 On a tant étalé la barbarie de Youssouf Fofana et de ses complices présumés ; depuis, en particulier, ces deux mois de procès ; et qu’on n’en a pas fini encore, puisqu’on veut refaire leur procès, car ils n’auraient pas été assez sévèrement condamnés et ce procès n’aurait pas été assez pédagogique ; qu’on en a oublié l’affaire d’un « non-barbare » franco-israélien.

 Il convient donc de faire ressortir l’affaire de ce « non-barbare » franco-israélien si vite enterrée ; à l’égard duquel nos pourfendeurs de barbares ont été si compatissants et si indulgents.

 Certes « on ne doit » comparer cette affaire à celle du « barbare Fofana ».

 Ce « non-barbare » n’est ni Noir, ni musulman, et « il n’a fait qu’égorger un Arabe » ; ce fut du reste ses premiers mots –les cris du cœur- qu’il prononça, pour justifier son acte, devant les policiers israéliens auprès desquels  il s’était rendu.

 Ce « non-barbare » en faveur duquel des responsables communautaires français s’étaient mobilisés ; « n’était ni raciste, ni responsable de son acte », n’ont-ils cessé de marteler.

 Du reste, ils furent écoutés par la justice israélienne, puisque ce « non-barbare » fut déclaré « irresponsable » et placé dans un établissement psychiatrique.

 Qu’on se rassure, ce Franco-Israélien va bien ; tellement bien qu’il devrait être libéré prochainement, selon la rumeur, -mais est-ce bien une rumeur ?- ; et qu’il songerait à rentrer en France où réside sa famille.

Mais on peut quand même s’interroger sur ce qui a conduit ce « non-barbare » à commettre un tel acte « irresponsable » et « non-raciste » et se pencher sur son éducation « humaniste » reçue en France.

 Daniel Milan