Comment acquérir le film sur Dieudonné ?

Le film « Est-il permis de débattre avec Dieudonné » du journalmiste indépendant belge, Olivier Mukuna, est sorti depuis le 24 septembre dernier. Pour l’acquérir, voici le cheminement indiqué . PARALLAX

Le prix du dvd est à 11 € auquel il faut ajouter 3 € de frais de port.

Pour l’obtenir, il faut donc effectuer un virement international de 14 € sur mon compte et me transmettre l’adresse postale complète à laquelle vous désirez recevoir le DVD.

Concrètement : à partir de votre compte bancaire français, vous devez effectuer ce virement de 14 euros sur le compte (belge) IBAN : BE 63 001 22 36 849 08
Suivi du code BIC : GEBABEBB

Dès réception du montant précité, nous vous ferons parvenir le DVD par voie postale. Olivier Mukuna.


La folie des hommes.

Une pression ignoble. Un acharnement sans nom. Une honte simplement. Voici ce que nous lisons dans la presse réunionnaise. Firmin Viry a craqué.

Annoncé à la Réunion à l’occasion de la Fèt Kaf, Dieudonné ne devrait finalement pas débarquer dans l’île. Son hôte, Firmin Viry, est revenu hier sur sa décision d’inviter l’humoriste à son kabar du 20 Décembre, au cours duquel Dieudonné devait présenter en avant-première son film, dont la diffusion avait été interdite à Paris. Le patriarche du maloya, au vu de la polémique naissante, a préféré annuler son invitation après avoir pris connaissance des accusations de racisme et d’antisémitisme dont l’humoriste fait l’objet. Des faits qu’il ignorait jusqu’à hier. “Ma jamais rencontré Dieudonné”, a déclaré Firmin Viry sur les ondes de Radio Freedom, insistant sur le fait qu’il avait seulement “invité l’artiste” Clicanoo.

Finalement, on s’interroge. Dieudonné a-t-il tué quelqu’un ? Quand on voit ces imbéciles soutenir un pédophile et vrai criminel comme Roman Polanski, il y a de quoi s’interroger de plus en plus sur ce qui se passe autour de Dieudonné.

Pourtant, tous ces censeurs disent être « contre la censure ». Des mots, rien que des mots mais, dans la praxis, rien. Ces gens, pourtant, soutiennent les génocidaires de Tel Aviv ou d’ailleurs. Ces gens que Dieudonné fustige avec force et courage veulent le faire passer, dans son propre pays, comme un criminel.

A-t-on le droit de dire la vérité ? Probablement, non. Il n’y a qu’une vérité, la leur. Finalement, ça devient impossible. Allez, résistance !

PARALLAX