William Klein défend Dieudonné


Dialogue entre un artiste juif (peintre et photographe) et deux juifs sionistes, un foulosophe et un comique faux et vulgaire. On notera que les défenseurs du sionisme sont de plus en plus décalés et qu’ils se grillent par leurs interventions à l’emporte-pièce. Alors que Timsit est manifestement un piètre penseur, Finkielkraut s’enferme dans son silence excédé (et excessif) à mesure que son erreur d’engagement idéologique s’affiche. Nous joue-t-il le jeu du penseur dans sa tour d’ivoire? En tout cas, ce n’est pas en invoquant la nostalgie et la mélancolie qu’il s’exonèrera des questions légitimes qu’on est en droit de poser à un sioniste qui justifie des crimes dépassant l’entendement. Bonne lecture – lisez ce dialogue télévisé comme un extrait de théâtre.

Timsit – Si vous allez voir le spectacle de Dieudonné, entre Alain Soral et Faurisson, donc vous serez dans la ligne… Donc renseignez-vous, je sais pas, moi je suis inculte, mais (…) googlisez, vous verrez! (…) Dieudonné était formidablement drôle, Dieudonné a tué un comique qui est Dieudonné, pour être aujourd’hui le Dieudonné qui malheureusement même s’il est drôle sur scène…
(Finkielkaut approuve par des hochements de tête et des gestes entendus de la main).
Klein – Mais aujourd’hui il est drôle. Il est toujours drôle! (…) Et ces blagues n’ont rien à voir avec…
Lefait – Ses allusions négationnistes!
Klein – Ses positions racistes et politiques…
Timsit – Oui… Mais alors à ce moment-là, je reprends la phrase : est-ce que Hitler… est-ce qu’il faut reconnaître le talent de peintre de Hitler ou pas?
(Finkielkraut hoche la tête comme si la question était décisive)
(Klein rit de la question)
Non, mais c’est ça, la question était posée…
Klein – Est-ce que vraiment Hitler était doué comme peintre?
Timsit – Je ne sais pas, mais je me pose la question, et je vais vous dire : je m’en fous! (très énervé et radical) Complètement!
Lefait – La musique adoucissant les mœurs et ici franchement on dira que Dieudonné a des comportements que jamais nous ne supporterons et on ne l’invitera pas sur ce plateau parce que il a beau être drôle, ses prises de position politiques dépassent l’entendement… euh… normal, aujourd’hui, voilà! On le dit… (Très tonique d’un coup et changeant de sujet) A propos de musique, s’il vous plaît!
(Cafouillage. On entend les voix de Klein et Lefait)
Klein : – C’est une blague qu’il nous sort de sa poche. On aurait du mal à ne pas rire…
(Nouveau cafouillage)
Timsit – Vous voyez, je ne me pose pas ce genre de questions…
Klein – J’ai une amie actrice portugaise qui répète le rôle de Hanna Arendt avec l’histoire… Y’en a deux ou trois pièces… En ce moment, y’en a une à Paris avec Elsa Zylberstein… [Il s’agit de la pièce Le Démon de Hannah] Mais mon amie portugaise…
Finkielkraut – Non, non!
Klein – … n’est pas juive et dans la pièce à un moment donné Heidegger lui dit : « Mais tu es Allemande? ». Elle a dit : « Non, je suis pas Allemande, je suis juive… » Et tu as vu… Vous avez vu la pièce à Paris?
Finkielkraut (ton sec et cassant) – Non.
Klein – Vous avez entendu parler?
Finkielkraut (très solennel et à fleur de peau) – Non, j’ai, j’ai, j’ai lu Hanna Arendt, j’ai lu Heidegger, j’ai lu la correspondance…
Klein – Quoi?
Finkielkraut – … je dois dire que ça me suffit et que la transformation de cette histoire qui est une des grandes énigmes du vingtième siècle en kitsch est pour moi (ton traînant et hésitant) un sujet plutôt de (soudain il accélère) mélancolie.
Lefait – Merci, messieurs, l’émission est terminée. »

Source transcription: ICI.
Publicités

Le CRIF c’est la France.

Nous venons de recevoir toutes les instructions du CRIF que la LICRA a signé, ainsi que leurs affidés, notamment SOS Racisme.

1- Tu ne parleras point d’Israël en mal, c’est à dire que toute critique sera bannie sous peine d’emprisonnement.

2- Tu ne parleras point d’antisionisme car moi, je te le dis en vérité, l’antisionisme c’est de l’antisémitisme. 

3- Tu ne soutiendras point la Palestine car, elle n’existe pas.

4- Tu ne diras point qu’Israël est entrain de se construire sur le vol caractéristique de terres et la négation d’un peuple.

5- Tu ne citeras point les plus de 800 résolutions des Nations-Unies non respectées par Israël.

6- Tu n’iras plus à un spectacle de Dieudonné car, je l’ai décrété.

7- Je suis ta tête, tes pieds, ton alpha et ton oméga.

8- La France m’appartient et je fais ce que je veux…la preuve.

8- Désormais, je te dirai ce qui est bien ou mal pour toi car, je suis la vérité.

9- Tu ne te plaindras point, même si je ne parle que d’une seule et unique souffrance.

10- Tu te mettras à genoux et m’écouteras sinon…

PARALLAX