Mahmoud Ahmadinejad, l’homme qui dit la vérité.

Comme l’avait mentionné Mahmoud Ahmadinejad en 2007 à l’ONU, cette fois encore, certains pays ont été « obligés » de fuir honteusement. Le président iranien a dit la vérité. La vérité blesse. Il dit toujours la vérité, n’en déplaise aux vendeurs de la mort, en, Irak, en Palestine, en Afghanistan ou au Pakistan.

Dans ce discours, il avait défendu les faibles avec brio. Il reste le seul chef d’Etat au monde à pouvoir encore dire la vérité. Citant les chiffres de l’ONU, il avait dénoncé le consumérisme, mettant à nu ces puissances qui se contrefichent des autres et ne se préoccupent que d’eux-mêmes. Ce poker menteur doit cesser.

Lire la suite