Dieudonné le martyr et Guillon le bouffon

Bouffon : Personne qui cherche à amuser par ses plaisanteries. Les rois avaient leur bouffon attitré, seul personnage pouvant se moquer du souverain sans conséquences

Voilà maintenant depuis quelques temps que l’ennemi public numéro 1 du moment semble n’être autre… qu’un humoriste. En effet depuis son licenciement – et celui de Didier Porte -, internautes et politiques se livrent une bataille sans merci pour la défense – ou non – du chroniqueur de France Inter. Seulement voilà, au-delà de cette image de martyr, qu’y a-t-il de plus politiquement correct que Stéphane Guillon ?
Ce constat peut paraître stupide étant donné les nombreuses attaques ironiques perpétrées par l’humoriste à l’encontre du gouvernement, mais en y réfléchissant bien, quoi de plus classique qu’une critique du pouvoir ? Au Moyen-âge déjà, un bouffon n’amusait-il pas toute la cour en portant le roi en ridicule ?

Pourtant, à entendre les médias et les défenseurs du natif de Neuilly, ce dernier est un martyr du régime, un héros qui risque sa tête à chaque lever de soleil… Non franchement, rassurez-vous, Stéphane Guillon ne risque pas le moins du monde de se retrouver dans l’oubli et peut dormir tranquillement sur ses deux oreilles. Le comique est on ne peut plus dans le moule du système et n’est en rien un guerrier isolé qui combat seul et contre tous. Après tout, que risque-t-il à aller de critiques contre le gouvernement en attaques contre Eric Zemmour ou le Front National ? Un licenciement de la part d’un patron un peu froussard, voilà tout. Mais nul doute que le trublion ne tardera pas à se trouver une autre sympathique petite tribune bien rémunérée – en plus de son apparition hebdomadaire chez Ardisson.

Au niveau des thèmes choisis, l’humoriste ne fait que caresser la bête de la pensée unique dans le sens du poil.

Entre Guillon et Dieudonné, un gouffre

Certes, Stéphane Guillon est drôle et cela est incontestable, mais le fait de le porter en martyr est une aberration. L’homme de 37 ans, aussi sympathique soit-il, n’arrive pas à la cheville d’un véritable humoriste contestataire ; je veux bien-sûr parler de l’éternel Dieudonné, obligé de se produire dans un autocar pour s’assurer une tribune. Que l’on soit d’accord ou pas avec les sujets abordés par ce dernier, sa persévérance malgré les coups et les procès mérite toutes les éloges. Et cela serait oublier les menaces constantes, les lynchages médiatiques, les procès en antisémitisme, les agressions physiques, et jusqu’à l’exclusion de la société et du paysage audiovisuel. A propos de ce genre de personnages, je veux bien parler de martyr, et ce même si je n’approuve pas toutes ses pensées.

Qu’on se le dise, Stéphane Guillon est tout ce qu’il y a de plus conventionnel dans le rôle du bouffon de la cour (n’y voyez pas là une définition péjorative). Avec ses sketchs d’une tordante ironie et son humour noir, il mérite tout à fait le détour et les salutations. Néanmoins, que chacun reste à sa place.

Ceux qui dérangent réellement ne sont pas invités dans toutes les émissions les plus hype du PAF ! Ils sont bâillonnés, diabolisés, menacés, et ne disposent pas du soutien de tous les bobos bien-pensants du pays. Et Dieu sait qu’il y en a un paquet…

Source: Agoravox


Publicités

Une Réponse

  1. Alors, avec ça, que pense-tu de MGEGOL (pardon, je ne sais pas écrire son nom) et de toute l’équipe de Djamel?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :