Zyed et Bouna: non lieu pour les policiers

La mort des deux jeunes garçons avait été à l’origine des émeutes de 2005.

En novembre 2005 Zyed et Bouna avaient perdu la vie dans une centrale électrique de Clichy. C’était une non assistance à personne en danger, puisque les policiers avaient laissé les enfants s’enfuir dans cette direction. Quelqu’un qui deviendra plus tard président avait déclaré que, lorsqu’on a rien à se reprocher, on ne fuit pas. Les deux jeunes garçons tentaient d’échapper à un contrôle de police, par peur des flics qui agissent souvent sans réel mobile. En banlieue, on a l’habitude, non ?

Lire la suite