Roms: grand-mère courage contre la xénophobie d’Etat.

Elle affirme en être à son quinzième jour sans manger et entend ainsi dénoncer le sort qui est réservé aux Roms, avec les expulsions de squats et les retours en Roumanie.

Nancy Bernadette Bernad a entamé une grève de la faim le 13 septembre. Cette jeune grand-mère stéphanoise âgée de 54 ans, a décidé seule, de défendre à sa manière le respect des Droits et de la dignité des citoyens de la communauté Rom en France. Cette militante, qui a été bénévole pour le secours populaire.

Advertisements

2 Réponses

  1. Roms, Bohémiens, Tziganes, Gitans, Sinti…, qui s’entêtent à ne pas vouloir vivre : ces oubliés des livres d’histoire et des falsificateurs patentés. Pour mémoire, à Auschwitz, il n’y avait que deux camps « spécialisés », c’est-à-dire dont les populations avaient été sériées selon un critère précis : un « Frauenlager » (camp de femmes) et un « Zigeunerlager » (camp de Tziganes). Tous les autres groupes étaient mélangés !

  2. Roms, Bohémiens, Tziganes, Gitans, Sinti…, qui s’entêtent à ne pas vouloir vivre comme tout le monde, ce qui leur vaut des persécutions perpétuelles à ces oubliés des livres d’histoire et des falsificateurs patentés. Pour mémoire, à Auschwitz, il n’y avait que deux camps « spécialisés », c’est-à-dire dont les populations avaient été sériées selon un critère précis : un « Frauenlager » (camp de femmes) et un « Zigeunerlager » (camp de Tziganes). Tous les autres groupes étaient mélangés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :