Nicolas Sarkozy ou la République assassinée

Il y a chez l’individu Sarkozy, comme un syndrome du larbin. Il ne pense qu’aux riches et son comportement, dans sa quintessence même, est une pathologique morbide qui le pousse à ne plus se cacher. Il prend, à chacune de ses décisions, les mesures pour casser les plus faibles. Il a déclaré que les casseurs ne passeront pas ? Hé bien, il est le premier casseur de la société française, ses idéaux, la paix sociale ou le pacte républicain. Il est dans une logique d’autisme envers lui-même et contre tous. Il est obstrué par le pouvoir.

Lire la suite sur Agoravox