« Triple A » dégradé: peur sur la France

Le siège de Standard & Poor's, à New York, en août 2011.

Le siège de Standard & Poor’s, à New York, en août 2011.

New-York – Standard and Poor’s (S&P) a encore fait des siennes hier. En effet, il accentue ses menaces sur les pays de la zone euro. Cette fois, l’agence de notation a placé la note de 15 pays de l’Eurozone sous surveillance avec perspective négative. Elle menace par ailleurs de les dégrader dans les trois prochains mois, si rien n’est fait pour endiguer la crise. Avant l’élection présidentielle, c’est une très mauvaise nouvelle pour Sarkozy.

C’est amusant de retrouver des pays donneurs de leçons comme la France ou l’Allemagne se retrouvés menacés. Oui, six pays, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Autriche, la Finlande et le Luxembourg, perdraient ainsi leur « AAA », la meilleure note possible.

Hier dans la soirée, le Financial Times avait annoncé cette décision de l’agence de notation. Une information qu’avaient confirmée Les Echos dans l’édition datée du mardi 6 décembre. Selon le quotidien économique, les six pays avaient été informés de cette décision, dès lundi matin, avant la conférence de presse des dirigeants français et allemand.

On comprend donc pourquoi le petit homme, grand avec ses talonnettes c’est tout….même pas d’ailleurs, a renoncé à vouloir faire que la BCE renfloue les caisses de l’Etat ou du moins, intervienne  sur les marchés secondaires.

Advertisements

Une Réponse

  1. Plus d’A plus !

    Peut-on briser un esprit ?
    J’aurais dit non… il paraît que si
    Aujourd’hui, je souffre deux fois plutôt qu’une
    parce que je ne suis pas la seule
    nous sommes plusieurs à souffrir
    de n’avoir plus personne pour compatir
    et la roue tourne…
    A contrario pour nous contrarier
    A contre sens pour nos rendre insensés,
    Assez… c’en est assez !
    la bourse ou la vie ?
    c’est la toute jeune ou la toute vieille loterie!
    il n’y a plus d’A plus !
    Plus rien dans les caisses
    la température monte, et la vue baisse
    Alors ? je saute ou je ne saute pas ?
    si je réfléchis, je ne saute pas…
    si je ne saute pas, je cède le pas !
    et la roue continue de tourner…
    Ce n’est pas la crise de la dette
    mais la crise de la bête
    bête immonde qui me mange la tête
    un seul moment de répit
    pour interrompre cette douleur infinie
    j’écoutais un petit morceau consacré par Dieu…

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/08/plus-da-plus/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :