Allain Jules

Le coup de tonnerre de Praia, capitale du Cap-Vert, où, les Lions domptés (indomptables) du Cameroun ont livré l’une des plus pitoyables rencontres de mémoire de Camerounais, n’en est, en réalité, pas un. Battu 2-0,  samedi dernier, 8 septembre 2012, lors du match aller du dernier tour des éliminatoires pour la CAN 2013, l’entraîneur accuse plutôt ses joueurs… Le Cameroun devra éviter une crise interne après un tel score inattendu et garder toutes ses forces pour le match retour.

Voir l’article original 497 mots de plus

Publicités