Publicités

Jay Z et le débat à la Maison Blanche

Allain Jules

Tribune libre de Michel Tagne Foko

Les sondages politiques au Cameroun prônent Calixthe Beyala à la tête d’une liste des personnes les mieux placées pour diriger le Cameroun de demain, encore appelé « l’après Biya » ; pourtant elle ne s’y intéresse même pas !  

Une Eton mais qui ne s’étonne pas de tout ce qui se passe dans le monde, une Bamiléké qui est contre le système capitaliste.

Elle a toujours pris position pour défendre l’Afrique, et à mis  sa vivacité ou son sang mouvementé (comme on sait qualifier les Etons) aux services  de la cause africaine. Et de par sa sagesse (aussi attribut des Bamilékés) elle a su réunir tous les Africain-Français vers une vision commune de prospérité. Bamiléké, Béti elle s’est toujours efforcée de respecter les valeurs qui se sont unies pour lui donner  vie, sans jamais oublier toute la diversité culturelle dont regorge le Cameroun.

View original post 479 mots de plus