Lettre ouverte à S.E M Paul Biya: A propos de l’affaire de l’assassinat du colonel Nnanga Abo’o Pétain

Les ripoux en prison !

Allain Jules

Madame veuve NnangaPar Mme veuve Alice Nnanga

________________________________________________________________________________________________

Madame veuve Nnanga Madame veuve Alice Nnanga

En ce jour, triste anniversaire de l’assassinat de mon mari le colonel Nnanga Abo’o Pétain, cela fera exactement huit (08) ans que l’affaire de sa froide exécution par un escadron de la mort figure en bonne place dans les rôles et plumitifs d’audiences du tribunal militaire de Yaoundé, sans que pour autant, une quelconque lumière soit apportée relativement au rendu de la justice notamment : l’identité des commanditaires, les complices et les mobiles. Il n’en faut point déduire que cette juridiction soit incapable. Monsieur le Président de la République, Je sais que votre entourage à travers ses déformations habituelles tentera une fois de plus d’infantiliser ma démarche en vous disant parfois sans connaitre les faits de la cause « c’est une manipulée ou tout simplement une opposante au régime ». Non monsieur le Président, ma démarche n’a rien de malsain…

View original post 2 534 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :