CHAIR A CANON. Sénégal: l’honneur perdu de Macky Sall, nouvel esclave saoudien

Allain Jules

Macky Sall Macky Sall

Obama, le nègre de maison, disait que l’Afrique a besoin d’institutions fortes et non d’hommes forts. L’exemple du laquais Macky Sall, shooté aux pétrodollars et à l’islam abscons montre bien que l’Afrique a plus besoin d’hommes forts qu’autre chose. En effet, le Sénégal s’apprête à envoyer 2 100 soldats rejoindre la coalition internationale formée par la grande démocratie saoudienne, que dis-je, la plus grande démocratie du Golfe devant Dieu l’Éternel, pour combattre les insurgés chiites et leurs alliés au Yémen. Et Boko Haram ? Rien, nada, deedeet ! Comme on dit en wolof, « Paas bi ñaata la ? » (C’est combien pour le billet ?) Tiens, qui se souvient de l’humiliation subie par ce petit président à la Mecque suite à Ebola ? 

View original post 409 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :