Site présidentiel: quand l’Élysée copie la Maison Blanche.

Éloges flatteurs dans toute la presse. Commentaires dithyrambiques. On nous présente le nouveau site de l’Élysée comme étant la panacée, ce qui se fait le mieux au monde. Si, si, on peut lire ça dans la presse ce matin. Or, à regarder de plus près, il ne s’agit que d’un copiage grossier du site de Barack Obama.

Une honte, une arnaque, un mensonge ? A vous de juger. Mon avis: le nec plus ultra développé par des designers français et tutti quanti se révèle être une copie conforme…améliorée du site de la Maison Blanche, mis en ligne en janvier…. 2009.

Tout est identique et les Français n’ont même pas eu la moindre inspiration, pour modifier le fond d’écran, en copiant sans vergogne les colonnes arrières. Voir flèches au dessus et cliquer sur les images pour les agrandir. C’est lamentable.

PARALLAX


Publicités

Les mensonges antisémites.

Uri AVNERY Ecrivain et ancien député israélien Cofondateur de Gush Shalom (Bloc de la Paix)

Israël ne décolère pas face au rapport Goldstone sur les crimes de guerre à Gaza. Dénonçant un grand complot, la machine de propagande israélienne va s’en prendre au juge juif Goldstone et à l’antisémitisme des Nations unies. Pas de débat interne en Israël.

N’y a-t-il pas de limite à la vilenie de ces lâches antisémites ?

Ils ont maintenant décidé de diffamer les Juifs avec une nouvelle accusation de crime rituel. Non pas la vieille accusation d’assassiner des enfants chrétiens pour utiliser leur sang et confectionner leur pain azyme, mais celle du meurtre massif de femmes et d’enfants à Gaza.

Mais qui ont-ils bien pu mettre à la tête de la commission chargée de cette tâche ? Ni un négationniste britannique, ni un néo-nazi allemand, pas plus qu’un fanatique iranien, mais un juge juif qui porte le nom très juif de Goldstone (Goldstein à l’origine, bien sûr). Et pas seulement un Juif avec un nom juif, mais un sioniste dont la fille, Nicole, est une sioniste enthousiaste qui vit en Israël et parle couramment l’hébreu. Et pas seulement un Juif sioniste, mais un Sud-africain qui s’est opposé à l’apartheid et a été nommé à la Cour constitutionnelle de son pays quand ce système a été aboli.

Tout ceci dans le but de diffamer l’armée la plus morale du monde, tout juste de retour de la guerre la plus juste de toute l’histoire !

Lire la suite

Barack Obama tais-toi !

Oui, Obama tais-toi !

Vous savez que je suis fan de ce mec. Mais, sur ce coup, il m’énerve. Qui aime bien châtie bien, non ?

Bon, je suis tombé tout à l’heure sur une dépêche de l’AFP, vous savez l’Agence du faux et de la propagande. Non, je rigole, l’Agence France Presse, ce machin qui aime bien déformer les informations. Obama parle du site nucléaire de Qom. Mais là, tout est vrai. Et que lis-je, que Barack Obama demande….non, je préfère vous donner l’intégralité de sa déclaration.

l’Iran doit prouver ses « intentions pacifiques » sur le nucléaire

L’existence de ce site pose un « grave défi aux règles de la non prolifération ».

 « C’est pourquoi la rencontre prévue le 1er octobre est encore plus urgente ».

Arrête mec de jouer à la gonzesse devant des criminels. Bon, je sais que tu les as cogné à l’ONU. Ce que je déteste, c’est cet équilibrage qui n’a pas lieu d’être. Il faut toujours donner des garantis à des gens qui ne respectent rien en faisant de l’esbroufe ?  L’Iran au moins ne triche pas. il a bel et bien indiqué qu’il fera un calendrier avec l’AIEA, pour que ses installations nucléaires sont inspectées.

Quant à celles du pays le plus raciste au monde et qui accuse les autres de ce qu’il est, il refuse l’AIEA et aussi le TNP. Cherchez l’erreur.

Encore une fois je dis: « Obama tais-toi » !

PARALLAX

DIT PAPA, POURQUOI BLÂME-T-ON SEULEMENT L’IRAN ?

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France avertissent l’Iran que si d’ici décembre prochain il ne révèle pas toute l’information sur son programme nucléaire et ne revient pas à la table des négociations, il sera frappé de nouvelles sanctions. Mais, pourquoi ne parle6ton jamais de ce que fait Israël aujourd’hui à Gaza ? L’Iran, jusqu’à preuve du contraire, n’a tué personne. Or, en Palestine, des enfants meurent tous les jours. PARALLAX

La farce de la reconstruction de Gaza

 

Après l’opération militaire israélienne contre Gaza (27 décembre 2008-17 janvier 2009), la communauté internationale a déployé son savoir-faire: estimation des coûts de reconstruction , conférence à Charm Al-Cheikh pour mobiliser les donateurs…

Six mois plus tard, dans un rapport consacré aux effets du blocus de Gaza , l’Office des Nations unies chargé des affaires humanitaires fait ses comptes, ou plus précisément celui des camions chargés d’acheminer des matériaux de construction autorisés à pénétrer dans Gaza.

clipb.1253874753.jpg

On peut mesurer, avec cette mise en perspective, les effets ravageurs du blocus israélien. La sixième colonne à partir de la gauche coïncide avec la prise de contrôle de la bande de Gaza en juin 2007.

clipb.1253874469.jpg

Réuni le 24 septembre à New York, le Quartet (Etats-Unis, Union européenne, Nations unies, Russie) a rédigé un communiqué dans lequel le problème de Gaza est évoqué de la manière suivante:

“The Quartet stresses the urgency of a durable resolution to the Gaza crisis and calls for a solution that addresses Israel’s legitimate security concerns, including an end to weapons smuggling into Gaza; promotes the re-unification of Gaza and the West Bank under the legitimate Palestinian Authority; and facilitates the opening of the crossings to allow for the unimpeded flow of humanitarian aid, commercial goods, and persons to and from Gaza, consistent with UN Security Council Resolution 1860. The Quartet reaffirms its support for the proposed UN-led civilian reconstruction activities in Gaza”.

Nous voilà rassurés.

Source: ICI

Ahmadinejad se lâche à l’ONU sur Israël !

Un discours plein. Des vérités à la pelle. Une description réelle de l’entité sioniste sans faille ni bavure. Plus posé, serein, l’homme a assené, martelé, sans haine, ce que personne, les faussaires surtout, n’aiment entendre. Certaines délégations sont sorties de la salle, alors que Barack Obama a dit presque la même chose. Voir ICI

Voici ce qu’a dit Mahmoud Ahmadinejad:

-« l’éradication de la course aux armements et l’élimination de toutes les armes nucléaires, chimiques et biologiques, afin que toutes les nations puissent un jour avoir accès à des technologies avancées et pacifiques ». « Notre nation est prête à serrer toutes les mains qui se tendront vers nous »,

-« Le réveil des nations et l’expansion de la liberté dans le monde ne les autoriseront plus à perpétuer leur comportement hypocrite et cruel »

-« Comment peut-on imaginer que leur politique inhumaine en Palestine se poursuivra ? Comment les crimes de l’occupant contre des femmes et des enfants sans défense, les destructions de maisons, de fermes, d’hôpitaux, d’écoles, peuvent-ils être soutenus sans conditions par certains gouvernements ? »

-« Il n’est plus acceptable qu’une petite minorité domine la politique, l’économie et la culture de la majeure partie du monde grâce à ses réseaux complexes, qu’elle établisse une nouvelle forme d’esclavage et nuise à la réputation d’autres nations, y compris des pays européens et des Etats-Unis, afin de satisfaire ses ambitions racistes »

Je suis bien d’accord avec lui. Il a bien décrit ce qui se passe dans le monde et les agissements d’Israël.

PARALLAX

 

BARACK OBAMA DOMPTE LES EXTREMISTES…

…De tous bords.
C’est l’arnaque, un mensonge éhonté, ridicule et vraiment crasse. Les extrémistes ne veulent visiblement que les plus pauvres se soignent, ou, aient simplement des soins. Les lobbies sont en marche mais, la presse hexagonale comme d’habitude, désinforme.

A lire certains articles et dépêches tirés de la presse traditionnelle, on a l’impression même que le pouvoir de Barack Obama vacille. Or, ses détracteurs sont obligés de passer par tous les expédients imaginables et inimaginables pour atteindre leur sale but. Se cachant derrière le mensonge et un lynchage gratuit, ils le font passer pour communiste puisqu’il veut s’occuper des plus faibles.

Sur la soi-disant liberté qu’ils réclament, il s’agit surtout de la poudre aux yeux et d’un égoïsme abyssal qui cache les travers de la société américaine: individualiste, mesquine, hypocrite et violente. Parcourir les rues de Washington ou de New-York et voir le nombre de « homeless »  (sans-abri) peut vous dégouter de l’Amérique.

L’américan way of  life ne saurait être ça. Hélas, la foule « nombreuse » dans les rues de la capitale fédérale Washington (plus de 600 000 habitants) sur laquelle les médias se font les choux gras et se gargarisent est d’une hypocrisie crasse. 100 000 personnes extrémistes seulement ont marché, des imbéciles recrutés à travers tout le pays, un pays qui comptent plus de 300 millions d’habitants. Vous parlez d’un succès.

Détendons l’atmosphère face à tous ces rigolos en s’écoutant la belle et jolie britannique, Leona Lewis dans…. »homeless ».
PARALLAX

LES TALIBANS ONT LE VENT EN POUPE !

Deux soldats américains ont été tués par l’explosion d’une bombe artisanale en Afghanistan. Ces deux décès portent à 336, dont 193 Américains, le nombre de soldats étrangers tués en Afghanistan depuis le début de l’année.

Deux soldats de la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf, dirigée par l’Otan, ndlr) ont été tués aujourd’hui lorsque leur patrouille a été touchée par l’explosion d’une bombe artisanale dans l’est de l’Afghanistan, région régulièrement touchée par les violences des insurgés dont certains sont liés à Al-Qaïda.

Avec 77 morts, août avait été le mois le plus meurtrier pour les soldats étrangers (et américains) depuis que les talibans ont été chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition internationale menée par les Etats-Unis.

Les talibans ont considérablement intensifié leur insurrection ces derniers mois et l’ont étendue à la quasi-totalité du pays, malgré la présence de quelque 100.000 soldats des forces internationales, qui viennent d’être renforcées par un nouveau contingent américain.

Ces décès surviennent au moment où les opinions publiques dans les pays occidentaux qui y participent sont de plus en plus majoritairement hostiles à l’engagement de leurs soldats en Afghanistan.

Source: Le Télégramme.