Etats-Unis: la fellation/sodomie interdite !

Wendy Whitaker

La criminelle femme sur la photo, selon les autoriés américaines, Wendy Whitaker, 29 ans, n’est qu’une délinquante sexuelle puisqu’à l’âge de 17 ans, elle a fait une fellation à un camarade de classe âgé lui de….15 ans. Peu importe le consentement, c’est un crime. Interdiction de s’installer à moins de 300 mètres d’un lieu où peuvent vivre des enfants.

La pauvre traîne ce boulet depuis 12 ans entre incarcération  pendant plus d’1 ans et aujourd’hui, réincarcérée (faute de pouvoir payer la caution de 10 000 $), puisqu’elle n’a pas respecté son sursis de 5 ans en changeant de domicile. Elle risque…..30 ans de prison pour sodomie.

Toute relation sexuelle dépourvue de procréation à la clé est considérée comme étant de la sodomie outre-atlantique. Drôle de pays. Vous avez dit des libertés? Lesquelles ? C’est vraiment un pays plein de contradictions et de non-dits ridicules.

PARALLAX

BARACK OBAMA DOMPTE LES EXTREMISTES…

…De tous bords.
C’est l’arnaque, un mensonge éhonté, ridicule et vraiment crasse. Les extrémistes ne veulent visiblement que les plus pauvres se soignent, ou, aient simplement des soins. Les lobbies sont en marche mais, la presse hexagonale comme d’habitude, désinforme.

A lire certains articles et dépêches tirés de la presse traditionnelle, on a l’impression même que le pouvoir de Barack Obama vacille. Or, ses détracteurs sont obligés de passer par tous les expédients imaginables et inimaginables pour atteindre leur sale but. Se cachant derrière le mensonge et un lynchage gratuit, ils le font passer pour communiste puisqu’il veut s’occuper des plus faibles.

Sur la soi-disant liberté qu’ils réclament, il s’agit surtout de la poudre aux yeux et d’un égoïsme abyssal qui cache les travers de la société américaine: individualiste, mesquine, hypocrite et violente. Parcourir les rues de Washington ou de New-York et voir le nombre de « homeless »  (sans-abri) peut vous dégouter de l’Amérique.

L’américan way of  life ne saurait être ça. Hélas, la foule « nombreuse » dans les rues de la capitale fédérale Washington (plus de 600 000 habitants) sur laquelle les médias se font les choux gras et se gargarisent est d’une hypocrisie crasse. 100 000 personnes extrémistes seulement ont marché, des imbéciles recrutés à travers tout le pays, un pays qui comptent plus de 300 millions d’habitants. Vous parlez d’un succès.

Détendons l’atmosphère face à tous ces rigolos en s’écoutant la belle et jolie britannique, Leona Lewis dans…. »homeless ».
PARALLAX

Exclusif: vidéo Dieudonné « Sandrine »

51804

CRISTIANO RONALDO LARGUE PARIS HILTON….

…Déjà ?

C’est à ne rien comprendre. Après avoir passé avec elle une soirée tous azimut, glamour, caliente et soft trash puisqu’il l’a retrouvé chez sa soeur Nicky, le beau portugais était invité chez elle le lendemain.

Tous les paparazzi de Hollywood étaient à l’affût, rêvant d’immortaliser ce moment princier et inoubliable qui rapporte aussi gros, d’un big bisou langoureux dont les photos valent sans doute, une petite fortune. De quoi passer l’été à Hawaii ou aux Bermudes, pourquoi pas aux Îles Caïman à dépenser sa manne sans souci.

De ce petit séjour chez Paris, Cristiano ne resta qu’une heure selon les observaturs qui était aux aguets, avant de repartir terminer la soirée avec des amis dans son hôtel puis, il s’envola pour Las Vegas seul, où viendront le rejoindre ses ex coéquipiers, Rooney et Rio Ferdinand.

Mais surprise, dans le carré VIP où il se trouvait, on compris qu’il avait donné rendez-vous à une sublime brunette. Qui est cette belle fille doit se demander Paris Hilton qui croyait tenir son David Beckham à elle ? N’avait-elle pas dit qu’elle rêvait d’avoir juste deux enfants qu’elle prénommerait David pour l’un et Victoria pour l’autre ? C’est à croire qu’on commandait les sexes des bébés. Passons.

Mais, où le bât blesse, c’est que Cristiano n’aurait pas adhérer aux exigences de Paris qui enfin, a envie de se poser. Il n’est pas trop tard miss. Mais, apprivoiser un gamin de 24 ans, adulé, chéri et surtout mignon, il va y avoir du sport ma chère.

PARALLAX

Qu'ils sont curieux ces photographes !

Qu'ils sont curieux ces photographes !

Non, je ne connais pas de Paris, la ville ?

Non, je ne connais pas de Paris, la ville ?