BUSH SERA-T-IL DESTITUE ?

Pourquoi avoir attendu si longtemps avant d’avoir cette pensée primordiale ? Pourquoi seulement maintenant ? Que se passe-t-il enfin dans leur tête ? Est-ce vraiment une façon de leur attribuer enfin les attentats du 11 septembre avec la complicité de leur ami héréditaire pétrolier, cette dictature que personne ne dénonce, l’Arabie Saoudite ?

Sous l’impulsion de Dennis Kucinich, Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants a affirmé hier, qu’il était possible que la Commission judiciaire de la Chambre entame une procédure de destitution, d’empêchement, d’impeachment. Bon, il est à la fin de son mandat. Plus que 5 mois à la Maison Blanche.

Nous n’en sommes pas encore là mais, il y a de quoi s’interroger. Bush aurait donc le feu au cul. Sur les 35 chefs d’accusation en vue de destituer l’homme au QI d’huître qui gouverne les Etats-Unis depuis 8 ans, le premier est un régal : «avoir créé une campagne secrète de propagande pour fabriquer de fausses raisons de partir en guerre contre l’Irak».

Les langues se délient et la presse franco-française garde un silence complice insoutenable. « Bush pas touche. Nous caniches » aurait dit le petit raciste d’Hergé en faisant parler Tintin. C’est vrai que les Edmond Morel il y en a des milliers à travers le monde qui jouent le Blanc supérieur, même dans certains petits milieux fermés où le Noir et l’Arabe n’a pas droit de cité.

Finalement, au vu et au su de tout le monde, Colin Powell fut envoyé à l’ONU. C’est la plus grosse menterie du siècle. Une escroquerie sans nom. J’ai encore cette vision dans la tête. J’ai honte à sa place, à celle de Bush.

Et certains viendront encore nous dire que 911 le 11 septembre c’est Ben Laden….à d’autre. Bush a manipulé ce dernier avec la complicité des autorités saoudiennnes qui eux-mêmes ont été manipulées par les etats-unis qui ont envoyé à la mort leurs propres citoyens pour le pétrole.

Bush sera-t-il convoqué devant le TPI ? Dans la normalité il devrait l’être mais, ce monde manichéen fait de lui un saint. L’enfer c’est les autres disait Sartre. Franchement, le vrai enfer des irakiens est Bush et n’était pas Saddam Hussein.

PARALLAX