CPI vs LAURENT GBAGBO. Justice: Les Ingrédients d’un Procès Politique

Par Feumba Samen

En scrutant les premières semaines du procès de la honte qui oppose le président Laurent Gbagbo aux lobbies internationaux et leurs “laquais-Peau Noire Masque Blanc,” un être normal aurait Honte. Chaque jour d’audience, ce fameux procès a apporté son lot de surprises. Toutes, des ingrédients politiques à la persécution de Gbagbo.

LIRE LA SUITE

CÔTE D’IVOIRE. Témoin, t’es moins faux qu’un vrai proc : c’est pis.

Fatou-BENSOUDAPar Shlomit Abel

«Vous allez entendre des chercheurs, des cinéastes. Vous allez entendre des témoins de l’entourage immédiat des accusés, notamment des hommes politiques, des membres des Fds, des membres des jeunes pro-Gbagbo, des milices et des groupes de mercenaires ».

LIRE LA SUITE

FRANCE: STOP A LA CONDESCENDANCE EN AFRIQUE.

Avec sa prose toujours égale, parfois violente, au vitriol toujours, mon frère et ami prend sa plume corrosive pour s’insurger contre la condescendance française en Afrique. C’est son dimanche. PARALLAX.

Le coup de griffes d’Allain Jules[fr].

 

 

Nicole Gbagbo (photo/AFP)
Nicole Gbagbo (photo/AFP)

Je suis en colère. En très grande colère. Il y a des choses inconcevables, inacceptables que nul ne peut tolérer, pour peu qu’il ait un peu de sens. Sens critique. Sens de la mesure. Sens de la justice rétorqueront aussi les détracteurs de l’Afrique, ceux-là qui font de ce continent, leur marche pied, un paillason qui leur sert depuis des siècles à s’enrichir.

 

 

 

J’ai été cette semaine interloqué, désabusé et estomaqué par le zèle des Juges français qui, avec une condescendance abyssale, se sont rendus à Abidjan, capitale de la Côte-d’Ivoire, interroger la femme du chef de l’Etat en exercice, Simone Gbagbo dans le cadre de l’enquête visant à faire la lumière sur la disparition du journaliste franco-canadien, Guy-André Kieffer.

Mettons-nous d’accord sur un point: je veux bien sûr que la justice passe. Qu’elle fasse son chemin, qu’ele aboutisse mais, pas de cette façon cavalière et hypocrite. Simone Gbagbo que je ne connais pas certes, n’est pas au dessus des lois. Encore moins exemptée dans mon propos. En revanche, il y a des manières abusives qui me rébutent. Pensez-vous un seul instant que Carla Bruni soit entendue dans une quelconque affaire par les juges ivoiriens, camerounais ou burkinabés ?

Jeudi dernier donc, sous dénonciations invérifiables, par ouï-dire, parce qu’un homme incarcéré à Paris l’a dit, les escadrons de la mort sont le fait de la première dame ivoiriennne, les juges prennent pour argent comptant ses élucubrations. Mais sur quelle planète vivons-nous ?

Non mais franchement, je voudrais saluer la coopération de l’épouse de Laurent Gbagbo. Simplement parce qu’elle accepte de jouer le jeu, prouvant qu’elle n’est pas au dessus de tout soupçon ce qui de facto, c’est mon avis, la disculpe. En revanche, je ne vois pas l’épouse d’un chef d’Eta européen acepter ce que je dénonce comme étant une vraie humiliation pour l’Afrique.

 Avant que je ne dise des sottises, je préfère m’arrêter-là. Néanmoins, il est grand temps que l’homme africain se réhabilite, qu’il prennen enfin conscience de ses valeurs  et de ses capacités morales, malgré tout ce qu’on dit sur lui, ce que l’ancien maître dit sur lui. Il faut que ce néo-colonialisme, cette injustice, ce mensonge qu’est la Françafrique s’arrête….Pour finir, remercions encore Ahmadinejad comme, ICI.

Allain Jules