les mensonges occidentaux et la désullision georgienne.

Après les cris d’orfraie pour tenter de faire plier Moscou par des intimidations puériles, après une serie de rappels ubuesques concernant les résolutions de l’ONU que la Russie ne respecterait pas, à l’image des Etats-Unis et d’Israël notamment, les Occidentaux sont face à leurs contradictions.

Je ne me suis jamais autant gaussé en voyant les contorsions et les déclarations à l’emporte-pièce des uns et des autres, notamment du ministre français des Affaires étrangères, agrégé ès sac de riz ou droit d’ingérence, au choix. Tartempion maintiendra-t-il un homme aussi incompétent ? Près de la frontière avec l’Ossétie du Sud, il a annoncé que le bourg géorgien d’Akhalgori, où les troupes russes sont apparemment présentes, qu’elles préparaient un « nettoyage » ethnique. Or, sur le terrain, tout est calme, et, un journaliste de l’AFP a même dénoncé cette propagande à la Goebbels.

C’est ainsi que l’Otan, cette chose qu’auparavant la vraie France avait quitté, celle des patriotes derrière le Général de Gaule, a appelé la Russie à « revenir sur sa décision » de reconnaître l’indépendance de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud. Ce machin ajoute que la décision russe « viole de nombreuses résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU » sur « l’intégrité territoriale de la Géorgie »….à mourir de rire n’est-ce pas ?

Ces anciens kosovars qui empestent l’atmosphère médiatico-politique depuis 20 ans en France, ces apprentis sorciers qui ne cessent d’attiser la haine, ces surdoués de l’esbroufe, ces sous-doués de la stratégie, aussi grossiers qu’auparavant, continuent avec la même cadence infernale, leurs mensonges. De plateaux de télé en studio de radio, en passant par les éditoriaux de cette presse marchande et hypocrite.

Finalement, ayant compris que rien ne pouvait être entrepris dans les faits face à la Russie, qui s’est rapproché depuis hier vers Pékin, l’homme à tout faire des occidentaux, Nicolas Sarkozy, a été mandaté de soudoyer Medvedev qu’il a contacté hier, tard dans la soirée.

Selon nos informations, le compte rendu du président russe, homme-lige de l’incontournable Poutine, a mis en émoi tous leurs proches, tellement, les deux hommes étaient hilares, se moquant des propagandistes qui crient le jour, et la nuit, se couchent, rampent et demande la clémence pour…la Géorgie. Vous avez bien lu: clémence pour la Géorgie. Preuve en est que, ce sont ces derniers qui ont mis le feu au poudre, et non la Russie.

Source: ALLAIN JULES COMMUNICATION.

GEORGIE VS RUSSIE: IL FAUT SOIGNER LE GRABATAIRE MCCAIN.

Le candidat républicain à l’élection présidentielle s’est récemment fendu d’une déclaration qui fait froid dans le dos. Soit, il est vraiment grabataire et atteint de la maladie d’Alzheimer, soit, il nous signale simplement que les Etats-Unis ont le droit de ne pas respecter la loi.

Pour être élu, notre papy, saute sur tout ce qui bouge. Après son fameux: « Aujourd’hui, nous sommes tous Géorgiens », il en rajoute avec une sauce insipide: « Au 21e siècle, les nations n’envahissent pas les autres nations ».

Et l’Irak ? Et l’Afghanistan ? Est-ce des envahissements aux années lumières de son intellect ? Je crois bien que ces gens sont fous, de vrais extrémistes, pour qui, l’aveuglement de la supposée hyperpuissance états-unienne leur fait encore croire en leurs chimères.

Dans la vidéo en dessous, un journaliste américain décrypte ces déclarations à l’emporte pièce, tout en s’interrogeant sur son pays qui aurait, lui, le droit de tout violer.

PARALLAX.

 

Georgie-Russie: l’apprenti sorcier, Mikheil Saakachvili.

Mikheil Saakachvili / Kamerun Scoop

Mikheil Saakachvili / Kamerun Scoop

Ce matin dans le Washington Post, l’ancien président russe, père de la pérestroïka, Mikhaïl Gorbatchev, estime que le soutien militaire américain, ajouté à la perspective d’intégrer l’OTAN, « a laissé croire aux dirigeants géorgiens qu’ils pourraient se tirer d’une guerre éclair en Ossétie du Sud »

 

Une analyse qui mérite d’être écoutée et surtout, mettre l’apprenti sorcier, Mikheil Saakachvili, au bout du rouleau, face à ses responsabilités. Désormais il est humilié et l’offensive russe est un sérieux avertissement aux Etats-Unis pour leur dire qu’ils peuvent, eux, les russes, faire une guerre éclair et envahir qui ils veulent dans le Caucase.

A regarder en filigrane ce qui se joue aujourd’hui en Georgie, ceux qu’il faut blâmer, en premier, ce sont les géorgiens et les américains. Ensuite, les russes, qui, face à la disproportion de leur action, semblent plus prêts, à renverser le régime géorgien.

Après avoir repoussé l’armée du président Saakachvili qui en appelle aux américains, les russes mettent la pression sur Israël. L’Etat hébreu même, grand fournisseur d’armes de ce pays, et dont des officiers entraînent l’armée géorgienne, ne savent plus à quels saints se vouer, d’autant plus qu’il ne faut surtout pas courroucer le Kremlin.

Les efforts américains pour pointer des missiles vers l’Iran et la Russie, sont entrain d’accoucher d’une souris. Quant à leur poker menteur fait de déclarations tapageuses, personne ni une armée n’osera s’attaquer à la Russie: armes de destruction massive oblige. Et que dire de l’appui à l’Iran de la Russie qui risque de s’accentuer, et avec qui, elle vient de signer des accords commerciaux ?

Les chimères américaines et la croyance aveugle à son hyperpuissance ne tiennent finalement pas compte des leçons du passé qui sont légions: Vietnam, Irak, Afghanistan. Finalement, les américains n’ont gagné qu’une seule guerre: la seconde guerre mondiale.

PARALLAX