Dieudonné à Lyon: de quoi la Licra est-elle le nom ?

/ Archives Philippe Juste

C’est quoi la LICRA, du moins celle du Rhones-Alpes ? Le nom d’un homme, d’une chose ?  J’opte pour machin comme le disait Charles de Gaule à propos de l’ONU. Franchement, ça devient barbant de voir des associations qui vivent essentiellement au crochet de l’Etat donc du contribuable, vouloir dicter la loi. Qui sont-ils pour demander qu’un humoriste soit interdit ? Qui sont-ils pour réclamer qu’il ne fasse pas sa représentation au Transbordeur ? C’est quoi ce chantage ? De quel droit peuvent-ils priver des fans de leur humoriste préféré ?On est en plein délire en France.

Quel est l’homme que Dieudonné a lynché ? Quelle personne a-t-il tué ? Marre à la fin de cette pleurnicherie commerciale sans fin. Marre de ces croqueurs de diamants, excessifs sur tous les plans. Marre du mensonge, de la vraie haine. Pourquoi, si effectivement, il y avait des doutes sur Dieudonné, ces gens continueraient ainsi à vouloir faire du beurre sur son dos ?

Mais, de quelle haine parlent les censeurs puisque c’est de ça qu’il s’agit, se cachant honteusement derrière la supposée condamnation de l’humoriste ? Et pourtant, ceux qui disent haut et fort que l’humoriste n’a plus de fans, qu’il ne fait plus rire personne, sont les premiers à débouler comme des morts de faim, lorsqu’il doit se produire ? Où est donc la vérité ? Partout où va l’humoriste, il fait un carton plein. Faut donc qu’ils disent clairement qu’ils veulent le tuer, l’assasiner de façon frauduleuse parce que leurs mensonges médiatiques ne trompent pas/plus personne.

Dieudonné doit donc donner une représentation de son nouveau spectacle « Sandrine », le 24 octobre prochain au Transbordeur. Vous, fans lyonnais, serez-vous les coudes pour dire NON à ce chantage hypocrite et raciste. N’ayons pas peur des mots, ce gens qui nous disent lutter contre le racisme, sont des racistes. Dieudonné est pourchasseer pour sa couleur de peau, trop noire à leur yeux, à leur goût et savent qu’ils peuvent cogner sur lui sans risque. Une honte.

Si Deudonné ne faisait plus rire, ça se saurait. Le talent ne s’achète pas.

PARALLAX