L’échec d’un détracteur de Dieudonné.

Il se nomme Thomas Sotinel. C’est un obsédé de la promotion sans doute. Journaliste ou abonné au journal Le Monde, il donne un point de vue amusant sur le film interdit de diffusion en France  et parlant de Dieudonné, « Sans forme de politesse : regard sur la mouvance Dieudonné » Pour lui, il ne faut pas aller le voir. En ligne depuis 16h11, il a eu droit à l’inddifférence des lecteurs du Monde. Il y a juste un posteur, Toto La Praline qui lui répond en ces termes: « Ce qu’il y a surtout, c’est que c’est pas parce qu’un journaliste du Monde nous dit d’aller ou de ne pas aller au cinoche qu’on ira… » Et toc ! Parallax.

Capture d'écran du film documentaire français de Béatrice Pignède et Francesco Condemi, "Sans forme de politesse : regard sur la mouvance Dieudonné".

CLAP 36Capture d’écran du film documentaire français de Béatrice Pignède et Francesco Condemi, « Sans forme de politesse : regard sur la mouvance Dieudonné ».

On sait au moins qu’en déconseillant d’aller voir ce film, qui en est à peine un, on en confortera les auteurs dans leur conviction que les médias veulent leur perte. Mais à supposer que le discours de Dieudonné soit défendable, il aurait besoin d’autres moyens de défense que cet alignement d’extraits d’émissions de télévision et de captations de spectacle (qui sont devenus des meetings politiques) et de discours tenus face à la caméra.

Cet objet (qui a été présenté à la presse sous la forme d’une vidéo en streaming, tatouée d’un énorme « copie presse, basse définition ») veut rassembler les grandes heures du parcours du ci-devant comique. C’est là qu’on peut voir l’apparition de Robert Faurisson, figure de proue du négationnisme français, aux côtés de Dieudonné, sur la scène du Zénith, ou l’intervention de Dieudonné dans l’émission de Marc-Olivier Fogiel.

Les locuteurs, d’origine marxiste ou nationaliste, musulmans ou catholiques, balaient d’un revers de la main les accusations d’antisémitisme et chantent les louanges de cet homme qu’apprécient aussi bien Jean-Marie Le Pen que Mahmoud Ahmadinejad.

Ce panégyrique qui prétend décrire un phénomène mais ne fait que le célébrer, amène à la conclusion que l’aveuglement et le cinéma sont incompatibles.

Source Le Monde

Publicités

Attention, Dieudonné déboule !

A force de répétition, le lynchage dont l’humoriste Dieudonné est victime peut paraître normal. Mais, en regardant de plus près, en filigrane, le constat est amer.

Le but pour moi ici n’est pas d’adresser des oripeaux à l’humoriste le plus talentueux de France qui prépare semble-t-il, une quenelle mémorable le 26 décembre prochain.

Il semble qu’il y aura du sang, du krash, du trash, des cris et des pleurs. Je savoure déjà. Je ne vous dirais pas plus mais, si vous voulez être de la fête, composez ce numéro: 06 46  46 61 66 et suivre ce lien.

Voici, Dieudonné est lynché à tort.