Vidéos: sauvons Michèle Alliot-Marie

En trente minutes chrono, toute la carrière de Michèle Alliot-Marie, garde des sceaux, défile. Adepte de la langue de bois, menteuse parfois, ignorante volontaire aussi. On se demande bien pourquoi elle fait de la politique. Un métier qu’elle dévalorise. Ecoutez plutôt.

Lire la suite

Publicités

Qui pour sauver le soldat Alliot-Marie ?

Michèle Alliot-Marie est-elle fatiguée ?

 

Comme me le suggérait mon frère et ami A2N, de voir comment la ministre de

Michèle Alliot-Marie

Michèle Alliot-Marie

l’Intérieur se débat, comme une belle diablesse il faut le noter, récupérant tout et rien, ça doit cacher sûrement quelque chose de bien plus grave qu’il n’y paraît.

 

 

Après avoir craint de ne pas faire partir des petits papiers de Tartempion après la bataille de l’UMP juste avant les élections présidentielles qui ont porté l’actuel président à l’Elysée, la gaulliste autoproclamée, fait des pieds et des mains, pour convaincre.

 

J’ai remarqué que chaque fois que les patates étaient chaudes, Tartempion se défilait, en bon commandant en chef poltron. Est-ce le combat d’une vie pour Alliot-Marie de récupérer tout ce qui est dure ou paraît tel quel ?

 

Dans son opération du « moi, moi, moi » exalté, la ministre est sur tous les fronts. MAM, 62 ans et toutes ses dents, semble patauger telle une mouche dans la bouse.

Récupérations hasardeuses.

 

Edvige : c’est moi, j’assume, je montre mes crocs, je suis la Palin, j’ai des couilles, je mords, je suis un pit-bull. Fichtre.

 

Interpellations de 5 personnes à Rennes qui auraient projeté de commettre un attentat : c’est moi. Il ne fait pas bon semble-t-il, de porter la barbe. Ah, les barbus, cette caste de terroristes ! Hélas, échec et mat, les cinq hommes n’ont rien à se reprocher.

 

Le surmenage n’est pas loin, à l’allure où vont les choses. Ironie du sort, tous ses « combats » sont plutôt voués à l’échec. On parle d’elle comme probable partante au prochain remaniement ministériel.

 

Qu’est-ce que c’est dur de jouer les Collin Powell ! Mentir à l’ONU n’est pas à exclure, lorsqu’on voit comment des terroristes préfabriqués naissent à Rennes, pour justifier la guerre française contre les Talibans car, les supposés terroristes et/ou futurs Talibans, sont recrutés dans les Mosquées.

 

Un conseil à la ministre : reposez-vous ou faites-vous hara kiri !

Allain Jules