SILVIO BERLUSCONI EXALTE LE FASCISME NAZI ET L’APARTHEID !

 

« Nous n’avons pas besoin d’une Italie multi-ethnique » a déclaré le chouchou des italiens, Silvio Berlusconi dont le vaudeville de son divorce très médiatique n’a pas entamé son aura.

Le Premier ministre italien, Silvio Berlusconi, a défendu avec vigueur la décision de son  Gouvernement de « réexpédier » en violant le droit international, tous les 200 migrants découvert aux larges des côtes italiennes, vers la Libye, en déclarant sans vergogne que son parti avait depuis belle lurette, rejetté l’idée du multiculturalisme en Italie. 

Le tollé de l’opposition qui s’est en suivie fait suite notamment à celui des déclarations racistes de l’un de ses alliés politiques qu’il a refusé de condamner, après ses propos sur des places qui devraient être résevées aux italiens dans les transports en commun.

Or, Les immigrants représentent environ 7% de la population en Italie. Piero Fassino, leader d’opposition politique, a déclaré:  « Sans les immigrés, l’Italie du système de production aurait de graves lacunes. » 

L’agence des réfugiés des Nations unies a déclaré que ces réfugiés étaient victimes d’une violation flagrante du droit d’asile. Berlusconi a affirmé que la gauche était à l’origine de « l’ouverture » des frontières italiennes aux migrants clandestins.

Giovanna Melandri, du parti démocrate, a dit qu’il voulait, lui,  un « pays dans lequel la couleur de la peau, la race et la religion ne comptent pas ». Leoluca Orlando, leader d’un petit parti, celui des valeurs, a déclaré qu’il y avait un risque de glissement du gouvernement Berlusconi,  « à l’époque de fascisme nazi ».

PARALLAX

SOUTENIR ISRAËL C’EST ÊTRE RACISTE, NEGATIONNISTE ET NAZILLON !

Avertissement: Ce texte parle du Gouvernement israélien et de ses soutiens, non du peuple juif ou israélien.

————————————————————————————————————

Avec un empressement conséquent, on a vu les soutiens de mauvaise foi de l’Etat hébreu se murer dans un silence complice lors de la tentative de génocide avortée contre Gaza, avec la sale opération « plomb durci » ou génocide programmé pour être plus juste.

On a vu les professionnels de l’indignation sélective se lever à chaque fois qu’une roquette Qassam touchait Israël, ou du moins, la Palestine car, faut-il le redire, Ashkelon est un territoire volé aux palestiniens et par conséquent, une roquette ici tombe en réalité sur la terre palestinienne ?

Ceux qui saluaient avec envie la condamnation du président soudanais, Omar Al-Béchir par la CPI pour crimes de guerre, n’ont pas visiblement envie que ceux qui ont commis des crimes au vu et au su de tout le monde à Gaza, avec notamment des témoignages au sein même de l’armée israélienne ne soient impliqués à leur tour. D’ailleurs, à cet effet, les petits nazillons qui gouvernenet Israël se sont empressés de les disculper.

Pourquoi soutenir Israël serait-il en définitive du racisme ?

Le projet de la mise sur pied de l’Etat hébreu ne fut pas mauvais en soi, vu les exactions dont ont été victimes les juifs sous le joug de hitler (minuscule volontaire). En revanche le projet sioniste d’éradication de ceux qui vivaient et vivent encore sur ces terres et le refus qu’ils puissent revenir s’y installer alors qu’on revendique soi-même son implantation n’est que du racisme. Si ce n’est le cas, dites-moi donc, de quoi s’agit-il ?

Pourquoi soutenir Israël serait-il du négationnisme ?

Vous avez remarqué qu’Israël s’est doté d’un gouvernement d’extrême droite, plus violent que le borgne de France JMLP que j’exècre, et pire que feu Jorg Haider, avec les sorties du nazillon Avigdor Lieberman qui remet en question…verbalement heureusement les accords précédents d’Annapolis en vue de la création de deux états: Israël et Palestine. Bizarrement, ceux qui avec raison condamnaient l’Autriche sont très silencieux sur Israël. Pourquoi ? De voir la volonté affichée par Benjamin Netanyahou de ne pas voir naître un état palestinien n’est ce pas la négation d’un autre peuple ? C’est bel et bien du négationnisme. Si ce n’est le cas, dites-moi ce que c’est.

Pourquoi soutenir Israël serait-il du nazisme ?

Il n’y a pas de doute possible. D’ailleurs, on n’est pas surpris de savoir que le nazisme n’est qu’une émanation européenne. jamais le peuple arabe n’a programmé l’extermination d’un autre peuple, fait essentiellement européen. Or, le nazisme c’est la mise en place d’une idéologie de terreur, de destruction et déradication totale des autres. Est-ce une surprise de voir des soi-disant Rabbin, saluer la mort des arabes ? Est-ce un hasard de voir des déclarations comme celle du ministre israélien des transports hier, qui demande la mort de Nasrallah ? Pourtant, personne ne s’indigne. Si ce ne sont pas des méthodes nazies alors, dites-moi ce que c’est.

Finalement, de voir des régimes arabes comme celui d’Egypte agir de façon négative avec les arabes et de façon positive avec Israël, on se demande même plus pourquoi Hosni Mubarak, ce traitre, reste au pouvoir. Il est simplement soutenu par les Occidentaux, tous ces états racistes, négationnistes et nazis qui ne veulent pas l’émergence d’un Etat palestinien viable mais font semblant. Il n’y a aucune solution militaire envisageable. Quand est-ce que justice sera faite au peuple palestinien ?

PARALLAX 

Y’A-T-IL UN SOLDAT POUR SAUVER ISRAËL ?

Pour la défense d’Israël, droit inaliénable, toutes les chancelleries occidentales et arabes s’accordent. Nous aussi.

Pour sauver Gaza et exiger des sanctions contre les gouvernants d’Israël qui violent les droits de l’homme…..silence radio.

La paix ? Chaque fois qu’elle pointe à l’horizon, les premiers à faire obstructions sont les héritiers d’Hitler, Olmert et sa clique. De voir le journal Le Monde parler de la guerre contre le Hamas qui a pris le pouvoir par les armes, c’est vraiment un nouveau n’importequoitisme occidental.

Les Américains voulaient avec Israël, la démocratie dans les pays arabes. Or, ils sont les premiers à violer cette dernière en Palestine où, le Fatah a commis un coup d’Etat constitutionnel.

Il y aura toujours une voix pour justifier l’injustifiable. Il y aura toujours un nazi pour saluer la disproportion des actes de l’Etat hébreu.

Le blocus de Gaza est non seulement immoral, mais aussi criminel.

Mais, personne ne sanctionnera Israël qui d’ailleurs, n’a jamais appliqué une seule sanction onusienne en 60 ans.

Sauver Israël n’est pas ironique. C’est de se débarrasser des nazis qui sont à sa tête. C’est de faire un référendum avant chaque acte sinon, Israël disparaîtra par sa propre faute.

Ceux qui deviennent aveugles, sourds et muets face à la souffrance de Gaza, sont les mêmes qui crient à tue-tête contre ceux qui critiquent Israël. Qui aime bien châtie bien dit l’adage.

Celui qui dit la vérité à un ami l’aime vraiment. Ces gens ne servent que leurs intérêts propres et n’aiment nullement Israël.

Source: ALLAIN JULES COMMUNICATION