Henri Roman: « La chanson très Frêche ! »

Henri Roman a-t-il été payé par Georges Frêche ?

Le concerné dit qu’il ne connait même pas le très controversé président de la région du Languedoc-Roussillon. Bon, en réalité, ce chanteur populaire de Montpellier, animateur des guinguettes et des mariages dans la région a commis une chanson pour défendre son président Georges Frêche.

Le disque sera mixé la semaine prochaine et décliné en bossa-nova et reggae. Un futur tube ?

Le voile s’invite aux Régionales !

Le parti d’Olivier Besancenot, le NPA (Nouveau pari anticapitaliste), a investi une jeune fille voilée, comme candidate dans le Vaucluse en PACA. Quelle belle pub ! Et là, déferlante médiatique.

C’est d’abord le Figaro qui a ouvert les hostilités. Ensuite, toute la meute a suivi, comme ça se fait d’habitude. Pierre copie Paul qui copie Jean qui copie Nicolas. Tiens, Nicolas ?

Ilham Moussaïd, étudiante et trésorière départementale de son parti, membre du «comité populaire» à Avignon est devenue l’une des stars de cette élection Régionales en 24h.

Courageux, Olivier Besancenot a affirmé qu’une femme peut être « féministe, laïque et voilée ». Et encore qu’une femme voilée, «c’est l’image de notre intégration dans les quartiers». Un discours tellement divergent que l’actuel fait du bien. Le NPA, qui vient de se réunir en conseil politique national, a dénoncé la loi contre la burqa, la jugeant «islamophobe et liberticide».

Chacun doit pouvoir être libre de faire ce qu’il veut, notamment dans l’habillement.

Chapeau bas au NPA !

SCOOP: SEGOLENE ROYAL LANCE SON PARTI.

CONFIDENTIEL : Info ou intox ? Apparemment, enfin convaincue de la « faiblesse » de la première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry et son flop au Zénith, Ségolène Royal, la présidente de la région Poitou Charentes se jette enfin à l’eau.

Ségolène Royal

Ségolène Royal

Trop de coups bas, de non-dits, de trahison et de bla-bla autour d’elle. Elle a donc décidé, selon ses proches qui ne confirment pas l’information, de prendre ses responsabiltés en créant incessament sous peu, le « Parti de l’avenir ». Tout est déjà rédigé et les statuts seront déposés bientôt.

 

 Courroucée semble-t-il parce qu’on ne cesse de présenter DSK (Dominique Strauss Kahn) comme le candidat naturel du PS pour 2012, agacée par la nouvelle voltige mensongère qui voudrait que la désignation du candidat socialiste s’étende aux français, elle qui est soutenue par la base du parti, a compris que toutes ces mesures et manoeuvres lui étaient destinées.

Désormais, pour la nuire, il faut s’armer de patience. Cette femme, que dis-je, ce roc, est simplement la meilleure de la gauche, n’en déplaise à certains qui voient en elle une cruche. Se sont-ils vraiment bien regardés eux-mêmes ?

Au Parti socialiste, les consignes ont été données pour que personne ne s’exprime sur le sujet. Certains cadres suivront l’ex candidate et aussi, de nombreux militants qui se sont sentis blessés lorsque Martine Aubry gagna on ne sait trop comment, le premier secrétariat du PS.

Ségolène Royal n’a rien à perdre. Au contraire même, fini les peaux de banane qui ont mis le PS dans cette bérézina qui risque encore de s’accentuer. Considérant que Désirs d’avenir est une rosse machine, peut-être plus importante aujourd’hui que le PS, il y a de fortes chances que cette dame brise tout sur son passage, la crise jouant en sa faveur.

PARALLAX

Affaire à suivre !

AH, REVOILA RAMA YADE !

On l’avait un peu perdu. Son retour pétaradant est un clin d’oeil à Nicolas Sarkozy son mentor. Elle a disserté sans qu’on lui demande, sur le « Air Force One » français que Airbus est entrain de mettre sur pied pour le chef de l’Etat, à l’image de l’avion présidentiel américain.

Après avoir refusé de participer aux Européennes, ce qui provoqua l’ire de Nicolas Sarkozy, la benjamine du Gouvernement, multiplie sa volonté d’être utile. Ainsi, on apprend qu’elle a décidé de s’impliquer pour les prochaines Régionales, selon le site du magazine Le Point.

Un drôle de yo-yo qui prouve bien qu’elle n’est pas prête de tomber en désuétude. En franchissant ainsi le Rubicon, elle sera donc porte-parole de son amie Valerie Pecresse.

Visiblement, le ridicule ne tue pas. Notre pauvre Rama, risque de se retrouver bientôt à mendier un poste, ou même une place dans la liste conduite par Pecresse. Pour information, il y a eu un accord entre cette dernière et son adversaire Roger Karoutchi qui prend la deuxième place, reléguant le deuxième initial de la liste de la ministre, à la troisième.

Et Rama dans tout ça ? Elle se contente d’être porte-parole. Finalement et décidément donc, le ridicule ne tue pas.

PARALLAX