La folie des hommes.

Une pression ignoble. Un acharnement sans nom. Une honte simplement. Voici ce que nous lisons dans la presse réunionnaise. Firmin Viry a craqué.

Annoncé à la Réunion à l’occasion de la Fèt Kaf, Dieudonné ne devrait finalement pas débarquer dans l’île. Son hôte, Firmin Viry, est revenu hier sur sa décision d’inviter l’humoriste à son kabar du 20 Décembre, au cours duquel Dieudonné devait présenter en avant-première son film, dont la diffusion avait été interdite à Paris. Le patriarche du maloya, au vu de la polémique naissante, a préféré annuler son invitation après avoir pris connaissance des accusations de racisme et d’antisémitisme dont l’humoriste fait l’objet. Des faits qu’il ignorait jusqu’à hier. “Ma jamais rencontré Dieudonné”, a déclaré Firmin Viry sur les ondes de Radio Freedom, insistant sur le fait qu’il avait seulement “invité l’artiste” Clicanoo.

Finalement, on s’interroge. Dieudonné a-t-il tué quelqu’un ? Quand on voit ces imbéciles soutenir un pédophile et vrai criminel comme Roman Polanski, il y a de quoi s’interroger de plus en plus sur ce qui se passe autour de Dieudonné.

Pourtant, tous ces censeurs disent être « contre la censure ». Des mots, rien que des mots mais, dans la praxis, rien. Ces gens, pourtant, soutiennent les génocidaires de Tel Aviv ou d’ailleurs. Ces gens que Dieudonné fustige avec force et courage veulent le faire passer, dans son propre pays, comme un criminel.

A-t-on le droit de dire la vérité ? Probablement, non. Il n’y a qu’une vérité, la leur. Finalement, ça devient impossible. Allez, résistance !

PARALLAX

Publicités

Dieudonné à la Réunion !

Opération « Kabar avec Dieudonné » à la Réunion

Dieudonné invité à la Réunion par Firmin Viry pour célébrer la fin de l’esclavage, première projection publique du nouveau film de Clap 36 (censuré à Paris), danse et musique au son du Maloya et de la musique traditionnelle béarnaise. Tel est le programme du célèbre « Kabar 20 décembre » organisé cette année dans un champ de canne par Firmin Viry. Aidez-nous à orchestrer ce pied-de-nez à la censure et à créer à la Réunion une petite zone temporaire de liberté.

L’avant-première de notre film « Sans forme de politesse, regard sur la mouvance Dieudonné » ayant été lâchement censurée dans la capitale parisienne, Clap 36 a l’honneur de vous inviter dans la résistante, rebelle et métissée île de la Réunion, afin qu’elle puisse avoir lieu.

Nous avions le choix.

Soit plier devant la stupéfiante tyrannie du Maire de Paris, qui pourtant, dès que l’occasion médiatique se présente, feint de défendre la liberté d’expression (Chine, Tchétchénie,… bref, loin d’où il a un pouvoir décisionnel).

Soit contourner vaille que vaille la censure qui s’abat sur le cinéma documentaire indépendant que nous défendons.

Nous avons choisi la deuxième option.

L’avant-première de notre documentaire sur Dieudonné se tiendra le 19 décembre 2009 à la Réunion, lors des fêtes de commémoration de l’abolition de l’esclavage, grâce à Firmin Viry qui nous accueille.

Pour nos camarades Firmin et son épouse Marie-Céline, véritables icônes de la résistance populaire créole, qui contre vents et marées ont réussi à faire revivre la musique traditionnelle, le maloya, et qui sont indifférents aux aboiements des anciens maîtres esclavagistes, cette initiative contre l’injustice allait de soit.

La projection sera suivie d’un débat, puis scène ouverte avec sketchs, impros et kabar maloya jusqu’au bout de la nuit. A l’affiche : Firmin Viry, Dieudonné, La Novem (groupe béarnais), la ligue des slameurs réunionnais (entre autres). Ambiance garantie.

Il ne nous reste plus qu’à rassembler les finances pour le déplacement des invités (Dieudonné, les principaux intervenants du film), et à la location du matériel de projection.

Nous lançons pour cela une souscription.

5000 euros pour continuer le combat contre ce nouvel esclavage, l’esclavage de la pensée. Contre la soumission, soyons de nouveaux résistants pas de nouvelles victimes !

Info clap36

Célébrer la fin de l’esclavage. Devoir de mémoire oblige. Lutter contre les nouveaux, autrement dit refuser le silence complice. Respect à Dieudonné et clap36

Source:Nicole pour  AgoraVox TV